Menu

Société

Scandale de la centrale Saint Louis : Fin de l’interrogatoire de Swaley Kasenally


Rédigé par E. Moris le Vendredi 22 Janvier 2021



Il est l’invité surprise dans l’enquête de l’Icac sur la centrale Saint Louis. L’ancien ministre de l’Énergie et ancien chairman du CEB Swaley Kasenally a été interrogé par les enquêteurs ce matin.

Après quoi, les officiers de l’organisme se sont rendus au domicile du professeur Kasenally. Ce dernier est par la suite revenu à l’Icac. À la mi-journée, son avocat, Me Shakat Oozeer, a indiqué que l’exercice est terminé pour son client, qui devra retourner à l’Icac lundi. Preuve que les limiers n’en ont pas terminé avec le Pr Kasenally. L’interrogatoire de l’ancien ministre fait suite à la découverte d’échanges d’emails entre lui et la firme BWSC.

Mukoon aussi à l’Icac

Toujours dans le cadre de l’enquête de la centrale St Louis, les enquêteurs de l’Icac ont aussi interrogé Shamshir Mukoon ce vendredi. Le directeur général en congé du CEB se trouve toujours dans les locaux de la commission. Shamshir Mukoon en est à son énième convocation.

Qui est la taupe ? 

Dans le cadre de l’enquête sur la centrale St-Louis, la Commission anticorruption est à la recherche de la personne, au sein du Central Procurement Board, qui a fourni toutes les informations confidentielles à la firme BWSC. Apparemment, des documents hautement confidentiels concernant ce projet sont sortis de l’organisme et ont atterri chez la firme danoise. L’Icac aurait des « preuves irréfutables » qu’il existe une taupe au sein du Central Procurement Board.

Vendredi 22 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.