Menu


Politique

Scandale de la Centrale de Saint-Louis : XLD prend la défense de Bérenger


Rédigé par E. Moris le Samedi 27 Juin 2020



Les dieux sont tombés sur la tête ! Non, vous ne rêvez pas, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, a (presque) défendu Paul Bérenger dans l’affaire de la Centrale St Louis.

« Nous ne savons pas dans quel contexte le nom de Paul Bérenger a été cité dans le document émanant de la Banque africaine de développement. C’est la raison pour laquelle nous réitérons notre demande pour une commission d'enquête », a déclaré Xavier-Luc Duval en conférence de presse samedi. 

Pour ceux qui connaissent l’antagonisme entre Xavier-Luc Duval et Paul Bérenger, c’est une révolution.

Ainsi, le leader du PMSD a indiqué que le gouvernement refuse de publier le document en question. Et de ce fait, il est difficile de dire pourquoi et comment le nom de Paul Bérenger est mentionné. Mais il ajoute que d’habitude, on soudoie les membres du gouvernement et non ceux de l’opposition pour avoir des informations et des contrats. 

Mais Xavier-Luc Duval insiste aussi que le projet de la Centrale St Louis était un projet qu’Ivan Collendavelloo a personnellement piloté. Il insiste lui aussi pour la mise sur pied d’une commission d’enquête ainsi qu’une commission rogatoire avec le Danemark. Pour lui, il faut interroger les représentants de la firme danoise BWSC pour déterminer comment l’argent a été distribué. 

Xavier-Luc Duval dit n’avoir confiance que dans le judiciaire et le Directeur des poursuites publiques et pas la police et la Commission anticorruption.



1.Posté par Django le 27/06/2020 15:24
Manz ar zot

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.