Menu

Santé

Scandale de la Centrale St-Louis : L’Icac entre en scène


Rédigé par E. Moris le Mardi 16 Juin 2020



L’enquête sur l’affaire de la Centrale St-Louis va de l'avant au niveau de la Commission anticorruption.

Pour l’heure, deux officiers du Central Electricity Board, un autre du Central Procurement Board et un dernier travaillant au ministère des Services publics ont été entendus lundi 15 juin.

Rappelons que c’est la deuxième étape de l’enquête après la descente « simultanée » aux sièges du CEB, du ministère de l'Energie, du Central Procurement Board et de l’Independent Review Panel vendredi. On laisse entendre que des dossiers, par milliers, ont été saisis lors de ces descentes.

Désormais, l’Icac est passé à une autre étape de l’enquête sur les pots-de-vin autour du projet d'installation de quatre turbines à la centrale thermique de St-Louis.

Mardi 16 Juin 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.