Menu

Société

Scandale de cyber espionnage : Silence du Premier ministre et vacances parlementaires à l'horizon


Rédigé par E. Moris le Lundi 25 Juillet 2022



Scandale de cyber espionnage : Silence du Premier ministre et vacances parlementaires à l'horizon
Pravind Jugnauth gagne du temps. Il a beau envoyé au casse-pipe quelques zouaves de ministres en conférence de presse pour occuper l'espace médiatique, n'empêche que depuis les révélations de l'ancien Top chef de Lakwisin et ami du couple Jugnauth, le Premier ministre se mure dans le silence.

Ce week-end, il n'a été vu nulle part. Généralement, c'est à l'occasion des invitations des associations socioculturelles que le Premier ministre a pris l'habitude de prendre en otage son audience pour répondre à ses détracteurs, mais fait troublant, depuis plus de 48 heures, soit depuis les nouvelles révélations de l'ancien CEO de Mauritius Telecom, c'est silence radio. 

Qu'est-ce qui peut bien tracasser le Premier ministre ? Est-ce sa réponse liminaire au Parlement le mardi 5 juin, où il avait déclaré que ni lui ni aucun officier de son bureau n’ont eu, au nom du gouvernement, des discussions avec une entité étrangère ou un opérateur de télécommunication au sujet de l’installation et l’utilisation d’équipements permettant le sniffing, la régulation ou l’interception des données informatiques sur le trafic entre Maurice et les pays de la région ? 

Avec les révélations de Sherry Singh dans l’émission «La vérité sur Baie-Jacotet» sur le plateau du Défimedia Group, vendredi soir, il est clair que le Premier ministre aurait sciemment menti à l'assemblée. Rappelons que l’ex-CEO de Mauritius Telecom (MT) était confronté à un rapport technique qu’aurait soumis l’ex-CTO Girish Guddoy, le 12 juillet, à l’Acting CEO de Mauritius Telecom, Michel Degland. Des images de caméras surveillance attestent également la présence d'une équipe de techniciens indiens à Baie-Jacotet le 15 avril. Autre point fort, Sherry Singh a affirmé qu’il n’a jamais reçu de lettre le 12 avril et rien n'a été enregistré dans le «registry book», du 11 au 15 avril. Pour Sherry Singh, il y a deux possibilités: soit la lettre en question n’a jamais été envoyée, soit il s’agit d’une fabrication. Rappelons que dans cette lettre selon Pravind Jugnauth au Parlement, il est question de «survey mission» dans cette lettre.

Pour Sherry Singh, il est clair que Pravind Jugnauth a trahi le pays et la population. « Il a autorisé quelque chose d’illégal. Il a permis l’interception de données. Pour lui, il est clair qu’il (Pravind Jugnauth) a trahi le pays et le peuple ». Alors que le Premier ministre se réfugie derrière le fait qu'une "enquête est en cours", son silence sur toute cette affaire ne joue pas en sa faveur. Il semblerait pourtant qu'avec les vacances parlementaires qui se profilent à l'horizon, le Premier ministre a décidé de s'offrir une porte de sortie pour ne pas à répondre à certaines questions. A chaque fois que le leader du MSM est acculé par un scandale, c'est la même stratégie. Maitre de l'Horloge, il gagne du temps...en attendant un prochain scandale pour éclipser le précédent. Mais cette fois-ci l'affaire est trop grave pour la mettre sous tapie. Pourquoi diable le Premier ministre a donné son aval aux indiens pour un pseudo "survey" sur le trafic internet ? Est-ce de sa propre initiative ou de son homologue indien, Narendra Modi ? 

Lundi 25 Juillet 2022


1.Posté par Caro le 25/07/2022 12:35
Ouais, il pense que le silence va faire oublier l affaire!!!
Mais peut être que son silence cette fois ci , va le rendre encore plus indésirable à SON poste!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.