Menu


Société

Scandale à la centrale de St-Louis : L'étau se resserre, Collendavelloo partira ou pas ?


Rédigé par E. Moris le Dimanche 14 Juin 2020

Que décidera Ivan Collendavelloo ? Plus que jamais sous les feux des projecteurs, le DPM et ministre de l'Energie est dans une impasse. Pravind Jugnauth a promis qu’il n’y aura « aucun cover-up » dans l’enquête qui est ouverte à Maurice, parce que non seulement il y a eu « maldonnes, mais il y va aussi la réputation de Maurice et du CEB. »



La semaine dernière au Parlement, alors que les débats se focalisaient sur le Budget, le leader de l’opposition, Arvin Boolell, est venu avec des révélations fracassantes sur des allégations de pots-de-vin à l'encontre de la firme Burmeister & Wain, impliquant le DPM et ministre de l’Energie Ivan Collendavelloo, du Chairman du CEB, d’un membre de l’Independent Review Panel, de l’Acting Director du CEB et des membres du board du CEB.

Le leader de l'opposition a demandé au Premier ministre d’instituer une commission d’enquête sur le scandale allégué concernant les sanctions prises par la Banque africaine de développement (BAD), qui estime qu’il y a eu corruption dans l’achat et l'installation de quatre turbines de 15 MW pour une somme de Rs 4,3 milliards, mais aussi la démission des personnes concernées.

Centrale de Saint-Louis : Qui au sein de l'administration mauricienne a eu la patte graissée par la firme BWSC?

Embarassé par cet énième scandale qui éclabousse son mandat, Pravind Jugnauth qui répondait à la Private Notice Question du leader de l'opposition Arvin Boolell avait bafouillé en déclarant : ”Listen... As far as i know... I’m not aware... I don’t know”. «I will have to find out».

Le Premier ministre avait invité le leader de l'Opposition de lui communiquer toutes les informations qu'il détiendrait, face au refus et à la méfiance de la  BAD de communiquer les détails de son enquête au gouvernement mauricien. "Please give it to me...He seems to have a lot of information. You provide it to me".

Arvin Boolell : « J'ai fourni des informations pertinentes au Premier ministre en ce qui concerne des pratiques corrompues et frauduleuses. Il n'y a pas d'excuses pour ne pas trouver les coupables. The fight is on », a-t-il écrit.

Samedi 13 juin, Pravind Kumar Jugnauth a décidé de révoquer le Board du CEB dans son ensemble avec effet immédiat. L'actuel Deputy Financial Secretary, Radhakrishna Chellapermal, a été nommé au poste de président du nouvel conseil d'administration du Central Electricity Board (CEB).

Seety Naidoo et le directeur par intérim du CEB, Shamsheer Mukoon, ont été suspendu de leurs fonctions. Rappelons que l'Independent Commission Against Corruption (Icac) a démarré une enquête dans cette affaire en fin de semaine. 



1.Posté par rajiv le 15/06/2020 10:01
ICAC pann independant commission ça tous dimoune conné sa dan pei la li bizin indépendant kan pou bane dimoun péna moyen mais kan zaffair la concerne band gro personnalité zot trouv solution pou kamouad.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.