Menu


Politique

Scandale à la Centrale de St-Louis : Collendavelloo n’est pas sorti de l’auberge


Rédigé par E. Moris le Lundi 22 Juin 2020



Dès le 19 mars 2019, le CEO danois de la firme BWSC avait informé Shamshir Mukoon, alors directeur par intérim du CEB, que l’enquête qu’elle avait diligentée concerne le deuxième projet de la Centrale St Louis.

En anglais, cela donne ça : « I can confirm to you that our latest project in Mauritius (i.e. St-Louis II) was among the other projects subject of the investigation. » 

Tout cela fait que la version du ministre de l’Énergie et no 2 du gouvernement est réellement mise à mal ! Il soutenait mordicus que les pratiques de corruption ne concernant que le régime Ramgoolam en 2014, donc avant qu’il ne devienne ministre. Cela change tout !

Les projecteurs sont de nouveau braqués sur Ivan Collendavelloo, qui pensait être sorti d’affaire avec ses explications. 

Mais cela montre aussi que Shamshir Mukoon savait beaucoup de choses. Qu’est-ce qu’il a dit à Seety Naidoo, son chairman ? Est-ce que ce dernier a effectivement tout caché au board et même à son ministre ? Il semble que la pièce est loin d’être jouée.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.