Menu



Société

Scandale à l'île Maurice : le gouvernement accusé de manipuler les chiffres de Covid-19 avant la réouverture des frontières


Rédigé par E. Moris le Lundi 13 Septembre 2021



Abus des Emergengy Procurement Procedures et politique d'opacité du High-Level Committee for Covid-19 présidé par le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Le scandale des achats par millions au prix supérieur du marché concernant les équipements et médicaments ne sont qu'une partie de l'iceberg.

A une quinzaine de jours de la réouverture des frontières et à la suite de deux confinements, l'île Maurice connait une résurgence violente et brutale de nouveaux cas du Covid-19 malgré des conditions sanitaires estimées très strictes.

Beaucoup de questions se posent, notamment, comment une île qui vit sous cloche depuis près de deux ans, peut encore ressentir une troisième vague avec en moyenne près de 300 cas par jour et un nombre de décès qui explose. 

Gestion du Covid : A quand une enquête sur le trio Gaud-Joomaye-Jagutpal pour "mise en danger de la vie d'autrui?"

Les Mauriciens sont épuisés et surtout très inquiets de l'opacité qui entoure la gestion sanitaire. Les voix des professionnels de la Santé s'élèvent de plus en plus. La vaccination est l’une des solutions – et non la seule comme le soutiennent les membres du gouvernement. Si la vaccination massive a, selon les autorités, limité le nombre de cas graves, les autorités envisagent par ailleurs de rendre la troisième dose obligatoire.

On décompte, 79 décès "officiels" en 2021, dont 32 directement dus au virus, les 47 autres avaient des comorbidités. Seuls les patients, directement victimes du virus, et uniquement du Sras-Cov2, intègrent les statistiques dans une véritable tentative de manipulation et de minimisation. 

10 000 cas positifs en deux mois 

Rappelons que le 1er octobre 2021, l'île Maurice doit rouvrir ses frontières, alléger les mesures de contrôles des voyageurs et permettre aux touristes titulaires d'un pass sanitaire de circuler librement dès leur sortie de l'aéroport afin de relancer l'économie.

A écouter les autorités, notamment le trio Gaud-Joomaye-Jagutpal "Tout est sous contrôle, les nombreux centres de quarantaine ne sont nullement saturés..." Selon Dr Gaud, une "experte" réunionnaise à la retraite installée dans le Bureau du Premier ministre, le C. 1.2 est une "souche" qui n'est pas présente localement grâce au "mur" de la quarantaine.

Covid-19 : les chiffres des autorités mauriciennes manipulées 

Le Comité national de la communication (NCC), en charge du suivi de l'épidémie et le conseiller "bénévole" Zooberr Joomaye, a déclaré auprès des médias étrangers notamment l'AFP, concernant la hausse du taux de contaminations "les cas sont de plus en plus asymptomatiques, ce qui a provoqué un relâchement des gestes barrières."
 

Lundi 13 Septembre 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 14/09/2021 13:25
et 50% des vaccinés le sont au PIPIDECHAT sino/soviet..
donc ils risquent de refiler la chtouille aux touristes BIEN vaccinés..
QUI viendrait ICI ds ces conditions ???

2.Posté par Caro le 15/09/2021 10:32
Ca vous étonne????
Mais ils ne savent faire que ça et dans TOUS les domaines!!!
Vous allez voir que le 30 septembre veille de l ouverture des frontières , nous aurons officiellement 0 cas covid sur l ile !!!
Comme le chikungunya, la dengue etc….

3.Posté par jean fred le 17/09/2021 12:24
ahahaha a force de mentir faudrait mettre de l'ordre dans zot menti comme dirait l'autre. mais c'est bien l'ile soeur tout va bien tous le temps pas de covid pas chik pas de dengue pas de scandal ....

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.