Menu



Société

Scandale Telegram : Le policier Baker soutient avoir égaré son portable


Rédigé par E. Moris le Jeudi 1 Avril 2021



Cet officier affecté à la Cybercrime Unit a été dénoncé comme faisant partie du groupe qui, sur Telegram, a publié et partagé des photos nues de jeunes femmes et filles mauriciennes.

Le policier Michael Baker avait été dénoncé par la travailleuse sociale Jenssy Sabapathee. La plainte avait été consignée le 23 mars à Camp Levieux. Nous étions, rappelons-le, en plein confinement.

Le policier Baker soutient que ce jour-là, il a perdu ou égaré son portable. Il avait consigné une entrée au poste de police de Rivière-Noire. Il affirmait que c’est entre son domicile et un supermarché que le portable a disparu, soit entre 14 h 30 et 16 heures. Le portable, a-t-il déclaré, était allumé au moment de la perte. Sauf que ce n’était pas le jour, selon le système d’ordre alphabétique, pour les A-F. Dans l’entrée, le policier s'est présenté comme un étudiant. Car il a pris un congé sans solde de la police pour entreprendre des études. Mais l’affaire ne restera pas là. Il se chuchote que Jenssy Sabapathee et son avocat, Me Rouben Mooroongapillay, vont donner suite à l’histoire.

Jeudi 1 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.