Menu


Société

Sattar Hajee Abdoula : « la liquidation d'Air Mauritius devient une option de plus en plus visible »


Rédigé par E. Moris le Mardi 2 Juin 2020

Depuis sa mise sous administration volontaire, c'est la première fois que l'un des administrateurs, Sattar Hajee Abdoula, s'est exprimé publiquement. Chose faite hier en conférence de presse.



Il a révélé, dans un premier temps, que son collègue Arvindsingh Gokhool et lui ont obtenu une extension de six mois de la cour suprême pour poursuivre leur job d’administrateurs.

Sattar Hajee Abdoula s'attend à des pertes de Rs 9,5 milliards en mars 2021 vu la situation économique d’Air Mauritius. De ce fait, souligne-t-il, il lui faut trouver Rs 10 milliards dans les 9 prochains mois.

Chaque semaine qui passe coûte Rs 90 millions à Air Mauritius. 

Sattar Hajee Abdoula a aussi expliqué la situation des avions nouvellement acquis par Air Mauritius et loués à South African Airways. Il a indiqué que certes, SAA reçoit des aides, mais si cette compagnie ne peut payer les frais de location à Air Mauritius, cette dernière récupérera ses appareils.

Néanmoins, il a expliqué que MK devra réfléchir à la possibilité de rendre ces avions. « Il faut voir les aspects légaux car tout doit se faire dans les règles », a insisté Sattar Hajee Abdoula. 

Sattar Hajee Abdoula a aussi indiqué qu’il met tout en œuvre pour sauver Air Mauritius même si néanmoins la liquidation devient une option « de plus en plus visible ».

Mais il a souligné qu’il « croit dans son plan » mais que, si les actions entreprises n’aboutissent pas, il va « recommander la mise en liquidation de la compagnie aérienne nationale ». 

Sattar Hajee Abdoula a aussi indiqué qu’un exercice est en cours pour revoir les dessertes et le nombre d’avions requis. Il a ainsi insisté sur le fait que MK a des appareils « qui sont vieux, mais qui appartiennent à la compagnie ». Il estime que MK devra opérer sur 20 appareils. 

Sur le plan des salaires

 « Ce n’est pas un plaisir de demander à des personnes de rester à la maison et de couper leurs salaires et allocations ». Néanmoins, a-t-il ajouté, il y a des choses intolérables. « Je ne peux, par exemple, négocier sur les 204 allocations qui existent actuellement. Une allocation transport ou une allocation nourriture est importante, mais on ne peut permettre des accords où des heures supplémentaires sont garanties, par exemple », a-t-il déclaré. 

Il a déclaré que certains salaires ont été payés lorsque la compagnie faisait des profits d’un milliard de roupies. Mais la direction d’alors, selon lui, a engagé la compagnie à de tels salaires pour les 20 ans à venir. 

Sattar Hajee Abdoula a aussi indiqué que tous les employés qui ont accumulé 400 mois de service à Air Mauritius sont priés de prendre leur retraite.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.