Menu


Un autre regard

Sanspeur...en toute simplicité et humilité : " je ne vois personne me remplacer à Landscope "


Rédigé par E. Moris le Dimanche 31 Mars 2019



Si le président de Landscope, Gérard Sanspeur, et la Chief Executive Offcier, Naila Hanoomanjee s'affrontent sans merci par presse interposée dans des articles "téléguidés".  

Ce sont deux clans qui ont tout de même comme point en commun, leur proximité avec le clan Jugnauth et propulsés à des postes souvent beaucoup trop grands pour l'un comme pour l'autre, au vu des résultats. Un organisme où fourmille les proches du MSM catapultés dans un board qui ne cesse de faire polémique. 

Pravind Jugnauth a souhaité arbitré le match. Il est fini le temps où Gérard Sanspeur était l'homme de l'ombre du Premier ministre voir le « blue-eyed boy ».

Sous forme de désaveu, le Premier ministre a répondu à Osman Mohamed :«Maybe Mr Sanspeur is not happy with himself, with his performance.»  Le député relançait sa question en faisant référence à une interview donnée par le président de Landscope (Mauritius) Ltd, qui disait qu’il y avait «une culture de manque de résultat» dans cette compagnie. Le rapport de Verso Consulting n'a pas aidé le climat ambiant. Un rapport accablant qui fustige l'organisme. 

Lire : Landscope Mauritius, un fiasco programmé  

Souvenez-vous de ce Senior Adviser de Pravind Jugnauth qui grâce à différentes nominations, missions à l’étranger et surtout rémunérations toucherait au moins au bas mot, un million par mois en sus de divers avantages. 

Sanspeur le "surhomme" perçoit un joli salaire par mois et bénéficie d’une voiture de fonction et d’une allocation pour son carburant avec en prime éligible à un bonus de deux mois à la fin de chaque année contractuelle, si son employeur est satisfait de ses services. 

Président de Landscope (Mauritius) Ltd/Président de Cyber Properties Investment Ltd, Informatics Park Ltd et BPML Freeport Services Ltd/Directeur du board de Mauritius Multi-Sports Infrastructure Ltd/Président de la Financial Services Promotion Agency. Également membre du conseil d’administration de la Tertiary Education Commission, où il est rémunéré RS 2000 à chaque fois qu’il siège lors d’une réunion du board. 

Face aux interrogations légitimes et justifiées de l'opposition concernant Gérard Sanspeur, celui-ci avait répliqué avec l'arrogance qu'on lui connait que "c'est le salaire d’une personne compétente. Je ne pense pas que Rajesh Bhagwan s’attendait à ce que je touche le salaire d’un Meter Reader ".

Référence faite à la profession du député Rajesh Bhagwan avant son entrée dans la politique active et qui a eu l'outrecuidance de poser la question à l'Assemblée.  

Sanspeur l'homme dont tout le monde semble prendre comme le nouveau Messie est rappelons le, un proche de la garde rapprochée et proche du beau-père de l'Héritier. Il est également le beau-frère du Chief executive de la Bourse de Maurice.

Poussé par la porte de sortie par l'ancien régime, il gérait la page Facebook de l'ex-parti Ensam Nou Kapav de Roshi Mooneeram.

Il est réputé pour avoir torpillé le projet Heritage City qui selon ses dires avait des risques d'inondations venant du Bagatelle Dam. Il valide pourtant dans la même région un autre projet de smart city, qui n'a pas encore vu le jour...

Sanspeur c'est aussi un "stalker" facebookien qui dit s'amuser à "divertir" ses amis.

Qu'un type qui s'étale sur différents boards et qui touche un salaire indécent vu la conjoncture, nous régale avec la " Diya intérieure" et balance en toute simplicité dans un quotidien :" je ne vois personne me remplacer à Landscope ", c'est un peu fort de café !

C'est toujours sur les réseaux sociaux qu'il excelle le mieux, Gérard Sanspeur a repris une citation d’Elie Wiesel : « Ultimately, the only power which man should aspire is that which he exercises over himself. » pour répondre aux interrogations concernant son éventuel démission à la suite du tacle du Premier ministre à son égard.

"TRUTH MAKES A DIFFERENCE : 
The question concerning the role and significance of truth and truth-telling is at the heart of our understanding of ourselves— how we think about truth makes a huge difference to the sort of life we understand ourselves as living, the sort of society we take ourselves to be part of, the sort of relationship we have to the world. (Malpas 2008, p. 2)"


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.