Politique

Sanjeev répond au Bar Council !

Jeudi 13 Septembre 2018

Le Conseil de l’ordre des avocats avait envoyé une correspondance ce jeudi matin, à l'étude de l'avocat pour l'informer que par décision unanime, il lui est reproché d’avoir commis un «serious breach» au code de déontologie de la profession. 

Le Bar Council a pris la décision de saisir le comité disciplinaire de la Cour suprême pour trancher.

L'ex Deputy Speaker, Sanjeev Teeluckdharry n’a pas tardé à réagir après la lettre que le Conseil de l’ordre des avocats lui a adressée. Celui qui avait annoncé la couleur « Mêm si zot coup mo la tête, mo pou pran mo la tête dan mo lamain ek mo pou fight», tient ses promesses.

Un ultimatum d'une semaine lui a été imposé pour s'expliquer. Sanjeev Teeluckdharry risque désormais la suspension de la Mauritius Bar Association. 

Est-ce une tentative de vouloir museler l'avocat Sanjeev Teeluckdharry, suivant ses commentaires contre des membres du barreau depuis la publication des conclusions de la commission d’enquête sur les drogues présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen ?

La réponse envers ses confrères est cinglante et sans appel :

«Mo pa dakor ek zot desizyon, mo pe faire lappel pou konvok enn spécial général meeting dan enn delais 21 zour.»

La Rédaction en a fait sa bande annonce comme la nouvelle série qui cartonne ! Mieux que sur Netflix !

Cliquez sur les liens pour découvrir Me Teeluckdharry en mode "fighting mood" !

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Persecution-du-Bar-Council-a-l-encontre-de-Sanjeev-Teeluckdharry_a1312.html

https://www.zinfos-moris.com/Sanjeev-Teeluckdharry-refuse-la-convocation-du-Bar-Council_a1266.html

https://www.zinfos-moris.com/Commission-d-enquete-L-ex-Deputy-Speaker-Teeluckdharry-s-en-prend-au-salaire-de-Lam-Shang-Leen_a1207.html

https://www.zinfos-moris.com/Je-ne-m-appelle-pas-Pablo-Escobar_a549.html


https://www.zinfos-moris.com/L-eclipse-de-Lune-de-Sanjeev-Teeluckdharry_a503.html

https://www.zinfos-moris.com/Fighting-Mood_a966.html

Rédigé par E. Moris le Jeudi 13 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.