Menu



Société

Safe City Project : Mauritius Telecom, partenaire technologique de la police


Rédigé par E. Moris le Lundi 14 Décembre 2020



Inauguration du Police Main Command and Control Centre (PMCCC), le 19 août 2019
Inauguration du Police Main Command and Control Centre (PMCCC), le 19 août 2019
La saga des images des caméras Safe City ne finit pas de faire la Une de l'actualité. Comment est-ce que des images de caméras fonctionnelles peuvent disparaître ? Combien de temps, ces images sont-elles sauvegardées ?

Dans l’affaire Soopramanien Kistnen, plus on semble s’approcher d’un dénouement, d’un seul coup, on s’en éloigne. Alors qu’il semblait à un moment que les images des caméras Safe City allaient permettre de faire la lumière sur le décès plus que suspect de l’agent du MSM, voilà que l’affaire se corse, s’embrouille… 

Le mystère s’épaissit de nouveau avec la disparition des images de certaines caméras

Selon la version aavancée à Shakuntala Kistnen, les caméras n’étaient pas opérationnelles le jour du décès de l'agnet MSM. Mais lors de l’enquête judiciaire, l’on a appris qu’elles fonctionnaient bel et bien. On a ainsi pu retracer une partie des déplacements de Soopramanien Kistnen le jour de sa disparition. Les caméras le suivent jusqu’à Rose-Hill où il prend un bus de la CNT pour Beaux-Songes via St Jean. Depuis, Soopramanien Kistnen disparait du champ de vision et a disparu tout court.

Mauritius Telecom dit qu’elle n’a pas accès aux serveurs du projet Safe City 

Rama Valayden ayant impliqué Mauritius Telecom dans une déclaration concernant la disparition des images de certaines caméras du projet Safe City, l’organisme a répliqué dans un communiqué jeudi. MT soutient que les données des caméras Safe City sont stockées sur les serveurs du Government Online Centre. Le communiqué souligne aussi qu’aucun membre du personnel de MT n'a accès et ne peut pas avoir accès aux données de ces serveurs. Mauritius Telecom dit être uniquement responsable de la mise en place et de l'entretien de l'infrastructure de Safe City.

Ces deux instances sont sous la responsabilité du ministère des Technologies, Deepak Balgobin, qui a déclaré pour sa part que seule la police a accès aux vidéos prises par les caméras de surveillance.

Rappelons que lors de l'inauguration du Police Main Command and Control Centre (PMCCC), le 19 août 2019, un département de la police, basé au 2e étage du Shri Atal Bihari Vajpayee Tower, à Ébène, dans le cadre du Safe City Project, Pravind Jugnauth a fait ressortir que le projet Safe City est une  étape cruciale qui a été franchie pour combattre la criminalité et renforcer la sécurité dans les quatre coins de l'île.

Mauritius Telecom, partenaire technologique de la police

Les images recueillies peuvent par la suite être utilisées comme preuves en Cour de justice. D'ailleurs, le CEO de MT, Sherry Singh, avait expliqué que son projet Safe City défendu bec et ongles, permettra aux policiers dans leur travail sur le terrain. Ils auront des données de la situation en temps réel et cela leur permettra de mieux cerner la situation. 
 

Lundi 14 Décembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.