Justice

Sada Curpen jette l’éponge

Jeudi 31 Janvier 2019

End of the road ! Sada Curpen ne souhaite désormais plus prendre l'avion.


Ayant épuisé toutes les options qui s’offraient à lui, l’homme d’affaires a décidé de rendre les armes. Il ne souhaite plus se rendre en France pour assister aux rites funéraires de son père. C’est ce que son avocat, Me Sanjeev Teeluckdharry, a indiqué à la juge Rita Teelock hier.

Une requête acceptée. Pour rappel, Sada Curpen réclamait la levée de l’ordre  d'interdiction de quitter le pays qui pesait sur lui.

Pour cela, il devait obtenir l’autorisation de la cour intermédiaire et de la cour de district de Port-Louis. Il faisait face à un procès devant ces deux instances. Il a obtenu le feu vert de la première instance mais pas de la seconde.

C’est justement pour contester la décision du magistrat du tribunal de district qu’il a pris le chemin de la cour suprême. Sauf que les rites funéraires en question, qui s’étalaient  sur 16 jours, ont déjà pris fin.

De ce fait, les chances de Sada Curpen d’obtenir gain de cause se sont grandement réduites. 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 31 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.