Menu

Société

SIT Holdings : Gansham Boodram toujours s’accroche à son poste et ses oignons


Rédigé par E. Moris le Vendredi 14 Avril 2023



C’est une histoire qui ne peut se passer qu’à Maurice. Voilà un directeur d’une compagnie d’État qui est accusé de maldonne, qui fait l’objet d’une enquête de l’Icac depuis 2022, qui devrait, selon un avis juridique, quitter son poste temporairement mais qui ne veut pas bouger d’un iota.

Quoi penser de Gansham Boodram ? C’est la pire catégorie des nominés politiques. Ce directeur des Sugar Investment Trust (SIT) Holdings, une subsidiaire du SIT, ne veut quitter son poste, même temporairement.

Rappelons que l’Icac a initié une enquête pour maldonne contre lui. Cela concerne une histoire d’oignons. Le ministère réclame en écrit que le Sugar Investment Trust collabore. Tout le monde au sein de l’organisme d’État réclame de Gansham Boodram qu’il se retire jusqu’à la conclusion de l’enquête. Un avis a même été recherché auprès du Good Governance Committee, qui a recommandé au directeur de SIT Holdings de «step down». Mais ce dernier ne l’entend pas de cette oreille. Il n’entend pas cet avis tout court. À tel point, que les délégués du SIT ont décidé d’organiser une manifestation devant le siège de l’organisme. Voilà ce qu’il en coûte de nommer tout et n’importe qui à la tête des entreprises d’État. 

C’est le board du SIT qui a nommé Gansham Boodram ainsi que le chairman. Ils sont des non-élus, c’est-à-dire des nominés politiques. Gansham Boodram, de son côté, a soutenu qu’aucune enquête n’a démarré. Il n’y a donc aucune accusation formelle contre lui. De ce fait, il peut continuer à rester à un poste qu’il occupe depuis trois ans. Pour l’en faire sortir, il faudra la pelleteuse, semble-t-il.

Vendredi 14 Avril 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H