Menu

Régions Océan Indien

SAJ Square à Rodrigues : « C'est moi », dit Roussety


Rédigé par E. Moris le Mercredi 12 Octobre 2022



Pour entrer dans les bons carnets du gouvernement, le chef commissaire est prêt à tous les sacrifices. Il verserait son sang. Il donnerait de sa personne. Il irait jusqu'à donner son corps. Johnson Roussety est même allé jusqu'à diriger les critiques et les attaques en sa direction en ce qui concerne la polémique après la décision de nommer un espace vert après sir Anerood Jugnauth.

« La proposition vient de moi et je suis fier que le conseil exécutif a avalisé cette décision », a-t-il déclaré au sujet dans un post sur Facebook. S'il voulait désenfler la polémique, il aurait pu s'y prendre autrement. Mais force est de constater que Johnson Roussety, que l'actuel gouvernement ne portait pas nécessairement dans son coeur, ne cesse d'offrir des signes d'amitié à Pravind Jugnauth et comparses.

Donner le nom de sir Anerood Jugnauth à cet espace vert est une façon, selon le chef commissaire, de montrer sa reconnaissance. Mais là où Roussety fait fort, c'est qu'il égratigne Paul Bérenger. Ce dernier, selon lui, «continue de raconter n'importe quoi ». Mais il lui est reconnaissant d'avoir aidé à l'émancipation du peuple rodriguais. Et Johnson Roussety de dire, diplomatique, à ceux qui s'opposent à cette décision qu'ils doivent réapprendre l’histoire. Sir Anerood Jugnauth, selon lui, mérite cet honneur. Plus Jugnauth que Johnson, tu meurs !

Mercredi 12 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.