Menu


Politique

SAJ : Les Mauriciens doivent choisir entre son fils et celui de Sir Seewoosagur Ramgoolam


Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Novembre 2019



Lors du dernier congrès de la campagne de l'Alliance Morisien à Rivière-du-Rempart hier, mardi 5 novembre, l'ancien Premier ministre qui a cédé son fauteuil à son héritier a de nouveau demander de voter pour sa progéniture.

C'est une salve de critiques nourrie à son égard que Navin Ramgoolam a eu droit, SAJ de rappeler que le leader des rouges est  «bandit» et qu"il mordra la poussière au n°10.

Quand SAJ n'évoque pas une vidéo X, il fait parler les morts

Comme tout au long de cette campagne, le ministre mentor sortant martèle à chaque réunion politique, en prenant à son compte les paroles de feu sir Seewoosagur Ramgoolam qui lui avait dit, de ne jamais laisser son fils, Navin, faire de la politique. 

Pour Sir Aneerood Jugnauth, il ne fait aucun doute que « le MMM n’étant pas enn lafors », et estime que l’enjeu de ces élections est « un choix entre Navin et Pravind ».

Et de conclure en bon père de famille, que son fils a « accompli pour le pays en deux ans et demi, ce que moi-même je n’ai pu le faire ».

 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.