Politique

SAJ :« Enn vot pou MMM se enn vot gaspiye. Paul Bérenger sé enn bluffer »

Samedi 2 Novembre 2019

Vendredi 1er novembre 2019, Sir Anerood Jugnauth était présent à St Paul pour un congrès nocturne en vue du scrutin du 7 novembre, où son fils se présentera aux urnes pour la première fois pour se faire élire.

Un peu plus tôt, son épouse Lady Sarojini Jugnauth s'était adressée à la foule lors du congrès de l'aile féminine de l’Alliance Morisien à Bénarès au no13 (Rivière-des-Anguilles—Souillac).

C'est donc en chef de clan, que SAJ a de nouveau pris la parole pour soutenir son fils dans cette campagne électorale.

« Le 7 novam ou pou bizin konn fer ou swa. Ena zis de. Swa Pravind, swa Navin. Bliye Bérenger. »

ll a rappelé les événements post-électoraux de décembre 2014, parlant de « trahison » de la part de Paul Bérenger. Ce dernier était déjà en pourparlers avec lui au sujet d’un accord pour un nouveau remake, mais négociait en parallèle avec le Parti travailliste (PTr).

« Enn vot pou MMM se enn vot gaspiye. Sa parti la inn degringole kouma zanbalak, li dir ou li pli for ki zamé. Il est devenu un bluffer. Rajesh Bhagwan, misié lysol. Li pann bwar lysol parski li pena kouraz».

Comme à son habitude, le ministre mentor sortant s’en est ensuite pris au leader du PTr, puis aux trois candidats travaillistes dans la circonscription no 15 (La Caverne/Phœnix), en l’occurrence Patrick Assirvaden, Khushal Lobine et Cader Sayed-Hossen.

Et de conclure : «Ce que Pravind a fait pendant ces 2 ans personne ne l'a fait, même pas moi.»


 


Rédigé par E. Moris le Samedi 2 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.