Menu

Politique

Rumeurs de démission d'Osman Mahomed : « Menti sa » affirme Ramgoolam


Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Octobre 2022

Qui l'eût cru ? Le discret député de la circonscription Nº 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis Central) a le mérite d'être dans la lumière. Certes pas forcément pour de bonnes raisons, mais tout le monde est à l'affût de sa prochaine réaction à la suite de la démission de son collaborateur, Sheikh Mukhtar Hossenbaccus, qui a décidé de claquer la porte du PTr.



Dans un premier temps, face aux rumeurs insistantes d’une éventuelle démission du Parti Travailliste, le député Osman Mohamed a réagi, sans toutefois démentir fermement, laissant encore plus d'espace à la spéculation : « Il y a beaucoup de journalistes qui m'ont téléphoné depuis hier matin et il y a eu beaucoup d'articles de presse sur moi depuis. Je tiens à préciser qu'à ce jour, je n'ai donné aucune déclaration à aucune presse écrite ou parlée. Donc tout ce qui a été dit et écrit, ne vient pas de moi.»

Opinion- Le PTr a tort de minimiser les "trahisons"

Comme dans un effet de suspense, le député rouge a signifié que « Je communiquerai en temps et lieu, mais à ce stade, je tiens à dire que je suis vraiment attristé par la démission de Sheikh Mukhtar Hossenbocus, mon plus proche collaborateur depuis mon entrée en politique en 2014 ».

Depuis c'est silence radio. Mais c'est son leader, Navin Ramgoolam qui, à l'occasion d’une plaque commémorative à St Aubin pour le centenaire de naissance de sa mère, Lady Sushil, a répondu face aux récentes démissions au sein du Parti Travailliste. Minimisant les départs, il a toutefois averti que  « personne n’arrêtera le PTr ». L'occasion pour l’ex-Premier ministre de rappeler l'essence d'un politicien :
« Les choses essentielles pour faire de la politique sont laflam dan leker, courage, karakter et conviction, si ou pena laflam pou servi pa fer politik. Al fer lot kitsoz! Al rod ou bout ailleurs.  Konviksyon pa aste ek larzan sa.»

Concernant la rumeur d’une éventuelle démission du député Osman Mohamed, Navin Ramgoolam a déclaré « manti sa! » À une autre question sur la lettre de démission de l’ancien l’ancien lord-maire Sheikh Mukhtar Hossenboccus dans laquelle ce dernier a fait mention d'une «politique de ‘divide and rule with money politics’», Navin Ramgoolam n'a pas mâché ses mots : «Li bizin kone ki lin dir lor ‘money politics’ (...) Bizin deman li ki lin gagne li ».

 

Lundi 3 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.