Politique

Rudy Veeramundar va t'-il contrôler le Government Information Service (GIS) ?

Mercredi 24 Octobre 2018

Un livre-souvenir réalisé par le Government Information Service (GIS), un département qui tombe sous le Prime minister’s Office (PMO), pour résumer les progrès réalisés par le pays depuis son accession à l’indépendance il y a 50 ans ne sera pas distribué comme prévu.

Cette publication ne vaut rien selon l'appréciation du maître au pouvoir. Pravind Jugnauth n'étant pas satisfait du rendu semble vouloir le jeter à la "poubelle" de l'histoire !

Sachant que cet organisme est sous les ordres de Lutchmeeparsad Ramdhun, perçu comme un proche de l’ancien gouvernement. Qui mieux, que le conseiller Rudy Veeramundar, chargé de superviser le fonctionnement de ce département ? 

Pour rappel, Rudy Veeramundar est un des conseillers avec un salaire de Rs 90 000 mais aussi, tenez-vous bien... des allocations de Rs 101 500. Sans compter qu’il siège sur un conseil d’administration.

Cet ancien journaliste mis un temps au placard car trop "en confiance" avait tendance à irriter ses anciens collègues pour son népotisme.

Entre transferts et conflits permanents avec ceux qui s'approchent de trop près de son Maitre. Verramundar n'hésitait pas à placer son entourage proche. 

D'ailleurs les journalistes de la MBC n'ont pas hésité pas à signer une pétition contre Rudy Veeramundar à la suite de son ingérence et son incompétence notoire.

Mettre entre ses mains les rennes du Government Information Service (GIS), c'est comme donner une allumette à un pyromane !

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Seize-conseillers-au-bureau-du-Premier-ministre_a252.html


Rédigé par E. Moris le Mercredi 24 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.