Menu

Société

Roshi Bhadain réclame Rs 50 millions à Bobby Hurreeram et First Talk Ltd pour diffamation dans l'affaire Britam


Rédigé par E. Moris le Dimanche 8 Août 2021



On ne badine pas avec un avocat, encore moins un ancien ministre et surtout pas Roshi Badhain. Alors que le rapport de la commission d’enquête dans l'affaire Britam a été rendu public la semaine dernière, Roshi Bhadain, le leader du Reform party a fait l'objet d'un règlement de compte de la part des membres du gouvernement, notamment de Bobby Hurreeram et d'une radio privée pro gouvernemental. Il leur réclame des dommages de Rs 50 millions.

Quel est le lien entre Sunil Gohin, l'ombre de la propagande du MSM, Mauritius Telecom et des groupes socio-culturels ?

Invité lors d’une émission sur cette radio privée, le ministre Bobby Hurreeram s'est donné à coeur joie pour nuire à Roshi Badhain. Bobby Hurreeram a soutenu qu’il y avait une offre entre Rs 4,2 et Rs 4,5 milliards mais que finalement les actifs ont été vendus pour la somme de Rs 2,4 milliards. Et s'est interrogé "où sont passées les Rs 1,9 milliards de roupies?". 

L’ancien ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers avance que le ministre des Infrastructures publiques, Bobby Hurreeram aurait voulu soutenir que Rs 1,9 milliards aurait disparu d’une façon frauduleuse, et a voulu de ce fait, salir sa réputation et de détruire sa carrière politique avec des allégations. 

Roshi Bhadain leur accorde un mois de délai, faute de quoi il entamera des actions légales devant la Cour suprême. 

Dimanche 8 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.