Menu


Environnement

Rodrigues île durable : Le plastique et le polystyrène sont désormais bannis


Rédigé par E. Moris le Vendredi 17 Janvier 2020

Rodrigues ne compte que 38 000 habitants et a jusqu'à présent été épargnée par le développement et le tourisme de masse. Elle est en train de construire son patrimoine écologique avec une vision 2030.



Si la pêche aux crabes, la pêche aux crevettes ou à l’ourite est contrôlée pour leur permettre de se reproduire, Rodrigues se trouve pionnière en matière de protection et préservation de l'environnement.  

Après avoir banni les sacs en plastique, les « take away » en plastique et en polystyrène ne sont plus utilisés à Rodrigues.

Le Rodrigues Regional Assembly (RRA) Banning of Disposable Plastic Food Items Regulations 2019 est en vigueur depuis le début de l’année. Les cuillères et autres fourchettes en plastique, ainsi que les pailles seront également bannies et seront remplacés par des récipients biodégradables. 

Cette nouvelle loi consiste l’interdiction de l’utilisation des contenants et autres couverts en plastique et en polystyrène jetables : Les assiettes, les coupes, les bols, les plateaux, les conteneurs à charnière ou à couvercle, les pailles, les agitateurs, les bouchons de couvercle, les fourches, les couvercles, les fourchettes, les couteaux, les verres, les cuillères, les serviettes, les bâtons de cocktail, les soucoupes, et les bâtons d'éclaboussure.
 
Dans un communiqué émis ce vendredi 17 janvier, le Commissaire de l’Environnement, Richard Payendee, souligne que c’est un pas décisif dans la vision du gouvernement est de faire de Rodrigues une île écologique.

Au cours des derniers six mois, des initiatives ont été prises par les commerçants et entrepreneurs pour mettre les produits alternatifs à la disposition du public. Un délai jusqu’en fin du mois est accordé aux commerçants qui souhaitent retourner leurs produits au commissaire de l’Environnement. En ce qui concerne ceux qui ont encore des produits en plastique et en polystyrènes jetables en leur possession, ils sont invités de les retourner à la Commission de l’Environnement d’ici 31 janvier.

L’Assemblée régionale de Rodrigues se focalise également sur un projet de loi visant à interdire les insecticides, les pesticides et d’autres fertilisants dans l’île.  

Toujours dans l’objectif de protéger l’environnement, le gouvernement régional souhaite qu’en 2030, l’île utilise uniquement les énergies verte et renouvelable.   

Mars 2019, un article du journal anglais Daily mail avait titré : "Never heard of Rodrigues ?That's why this Indian Ocean beauty is such a treat"  , que nous vous invitons à lire en cliquant sur le lien.

Lire également : L'écologie politique à Maurice, un échec programmé

Et si Rodrigues devenait l'exemple d'une île éco-responsable de la région océan indien ?

 



1.Posté par Luke le 16/02/2020 17:54 (depuis mobile)
C''est une très bonne idée, hélas ce sont surtout tout les plastiques qui arrivent d''Asie qui polluent les magnifiques plages de Rodrigues......

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.