Menu


Régions Océan Indien

[Rodrigues] La France financera à hauteur de Rs 3,2 milliards la piste d’atterrissage à Plaine-Corail


Rédigé par E. Moris le Mercredi 29 Juillet 2020

La France financera à hauteur de Rs 3,2 milliards Rodrigues, une île de 110km2 au beau milieu de l’océan Indien. Située à 583 km de l’île Maurice dont elle est dépendante, celle-ci va avoir sa maxi piste.



La construction d’une nouvelle piste d’atterrissage à Plaine-Corail est de nouveau sur le tapis.

Le 27 juillet, un accord a été signé par l’Agence Française de Développement (AFD) pour un prêt de contingence de Rs 13,5 milliards soit 300 millions d’euros à l’État mauricien, dans le cadre de la crise sanitaire mondiale.

Le ministre des Finances, Padayatchee a jugé utile de rappeler que Maurice ambitionne de développer une nouvelle piste d’atterrissage à Rodrigues. Il n’a d'ailleurs pas manqué de faire ressortir qu’un prêt à hauteur de 85 millions d’euros et une subvention de l’union européenne de 15.6 millions d’euros a déjà été approuvé. Selon Renganaden Padayatchee, Airports Of Mauritius Limited devrait lancer l’appel d’offre pour la conception de ce projet.

Quand l'Union Européenne arrose à coups de milliards de roupies à Maurice   

Ce projet est financé à hauteur de 70 % par les autorités françaises à travers l’Agence Française de Développement (AFD). Rodrigues se dotera d’une nouvelle piste d’atterrissage longue de 2,4 kilomètres et 45 m de large au coût de Rs 3 milliards, pouvant accueillir des avions type Airbus A320 Neo, des facilités de parking et de stockage de carburant et d’une nouvelle tour de contrôle, entre autres.

L’actuelle ne mesure que 1.287 mètres, ne permettant que d’accueillir des turbopropulseurs à hélices. Les autorités de l’île ont donc comme projet très avancé d’allonger la piste de l’aéroport de Plaine-Corail, au sud-ouest de l’île, à 2.100m, soit un gain de 63%.

Un financement à hauteur de Rs 3,2 milliards (80 millions d’euros), dont Rs 400 millions (10 millions d'euros) sous forme de grant, avec le coût des travaux estimé à quelque Rs 4 milliards. 




 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.