Politique

[Rodrigues] L'ex-ministre de Rodrigues Von Mally en campagne électorale ?

Vendredi 10 Août 2018

Il s'active et semble être sur tous les fronts. Le Minority Leader de l’Assemblée régionale de Rodrigues et leader du Mouvement Rodriguaiset n'a hésité à déposer une motion contre le Chef commissaire de Rodrigues et aujourd'hui une plainte pour corruption alléguée.


[Rodrigues] L'ex-ministre de Rodrigues Von Mally en campagne électorale ?
Le leader du Mouvement Rodriguais (MR), Nicolas Von Mally avait récemment réclamé la démission de Serge Clair suite à la publication du rapport de la commission d’enquête sur la drogue. 

Il a déposé une motion de blâme contre le Chef Commissaire de Rodrigues pour réclamer sa mise à pied.  

Le nom de feu Luco Phillipe a été mentionné dans le rapport de la Commission d'enquête, présidée par l'ancien juge Paul Lam Shang Leen. Il a été qualifié de trafiquant de drogue notoire dans ce rapport. 

Luco Philippe était connu pour avoir assuré la sécurité de l’Organisation du peuple rodriguais (OPR), en particulier celle du Chef commissaire, Serge Clair, lors des élections. 
  
Nicolas Von Mally estime qu’il y va de la réputation de Rodrigues et que ce dernier doit donner le bon exemple pour ne pas traîner l'institution dans la boue. 

Hier après-midi, le Minority Leader de l’Assemblée régionale de Rodrigues et leader du Mouvement Rodriguais s'est rendu au CCID. Il entend dénoncer des transactions douteuses sur la vente et le transfert de terrain.

Von Mally rencontrera Pravind Jugnauth ce vendredi et portera à la connaissance du Premier ministre des cas de pots-de-vins allégués.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Rodrigues-Von-Mally-depose-une-motion-de-blame-contre-le-Chef-Commissaire-de-Rodrigues-Serge-Clair_a678.html

https://www.zinfos-moris.com/Rodrigues-Rapport-Lam-Shang-Leen-le-Chef-commissaire-Serge-Clair-ne-decolere-pas_a605.html

Rédigé par E. Moris le Vendredi 10 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.