Menu


Société

« Rire aussi c’est sérieux » pour Me Hawoldar


Rédigé par E. Moris le Vendredi 18 Septembre 2020



Il est top Siddhartha ! Il l’avait prouvé en plein épisode de l’Azaan. Il avait joué les médiateurs entre Me Gavin Glover et les responsables de la mosquée. L’avocat avait porté plainte contre l’utilisation de haut-parleurs très tôt le matin et tard le soir pour l’appel à la prière. Il avait si bien joué sa partition que certains avaient fait référence à l’autre Siddhartha, Gautama, alias Bouddha. « L’homme du milieu », disait-on.

Cette fois, Siddhartha Hawoldar veut réconcilier Pierre Noël avec les hindous, du moins les quelques-uns qui se sont sentis blessés par les propos tenus par le Agricultural Development Manager d’Alteo, suspendu d’ailleurs par son employeur. Et pour ce faire, Me Siddhartha Hawoldar a sorti le grand jeu à l’issue de l’interrogatoire de son client jeudi soir.

« Il nous faut continuer à faire des jokes et à en rire. Tout le monde fait des blagues sur des communautés. Les Sino-Mauriciens sont appelés 32, les créoles ‘nation’, les hindous malbars et les musulmans ‘lascars’. Il ne faut pas tout prendre au premier degré », a-t-il déclaré. Avant d’asséner la phrase qui tue : « Rire aussi c’est sérieux ! »

Peu avant, son client a encore une fois présenté ses excuses à la communauté hindoue. Même à la VoH ! N’empêche que Pierre Noël doit revenir aux Casernes centrales ce (vendredi) matin aussi. Et là, dépendant si Me Hawoldar a fait rire les enquêteurs du CCID, le DCP Heman Jangi et ses patrons politiques, le cadre d’Alteo saura s’il est arrêté ou pas ! Et pour terminer sur une note humoristique, il pourra dire « Alteo Manager Noël… N…O…E…L… landing in Court ! »


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.