Menu



Société

Rien ne va plus au sein du Macoss


Rédigé par E. Moris le Mardi 9 Juin 2020



Après des expulsions à gogo des membres du comité directeur, ce sont les ONG qui seraient expulsées à tour de bras, de manière parfaitement illégale.

C’est l’allégation portée par Radhakrishna Sadien, membres du comité exécutif, expulsé en février avec 10 autres membres. Ils ont d’ailleurs intenté une action en cour. Entretemps, soutient-il, environ 250 associations et ONG ont été expulsées ou forcées de partir. Pour lui, c’est parfaitement illégal.

Radhakrishna Sadien réclame la révocation du président qui, selon lui, "agit en dictateur et dirige le Macoss comme sa propriété personnelle". Il a écrit au Premier ministre. Mais le président honni, Suraj Ray, nie catégoriquement les allégations portées contre lui.

Le président du Macoss, Suraj Ray, fait l'objet d'une motion de blâme

Il soutient que les ONGs qui ne sont plus membres du Macoss ne s'acquittaient plus des frais d’adhésion depuis plusieurs années. Et pour lui, lorsque vous n’êtes pas en règle avec la caisse d’une association ou d’un organisme, techniquement, vous n’êtes plus membre. Et le président du Macoss de soutenir qu’il s’agit là d’une décision de l’Assemblée générale et non du comité exécutif ou du président.

Mardi 9 Juin 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.