Menu


Economie

Résidence : Le gouvernement joint l’acte à la parole pour les étrangers


Rédigé par E. Moris le Samedi 29 Août 2020



Cela avait été annoncé dans le budget. Hier, le Conseil des ministres a avalisé la décision de faciliter les procédures pour les étrangers d’acquérir un terrain à des fins résidentielles et aussi d’obtenir la résidence.

Ainsi, de nouveaux règlements seront promulgués, sous le Smart City Scheme, afin qu’un étranger, détenteur d’un permis de travail ou de résidence, puisse acheter un terrain d’une superficie inférieure à 2 100 mètres carrés à des fins résidentielles. Mais le terrain doit se trouver à l’intérieur d’une Smart City.

De plus, du moment qu’un étranger est détenteur d’un bien immobilier, l’investissement minimal pour avoir le permis de résidence est désormais de $ 375 000, soit une baisse de $ 125 000. Il se chuchote – et c’est pour rire évidemment – qu’au sein de l’Économic Development Board, l’on a sorti le champagne. Voici l’heure de la récolte, criaient certains.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.