Menu



Politique

Rentrée parlementaire : La crainte de Xavier Duval « Il semble que ce sera une séance one-off »


Rédigé par E. Moris le Mardi 23 Mars 2021



Le tout nouveau leader de l’opposition après la démission de Arvin Boolell souhaite qu’après la séance de ce mardi, le gouvernement ne fermera pas le Parlement. Mais tout porte à croire que ce sera peut-être le cas.

« Il semble que demain sera une séance one-off », a-t-il déclaré lord d'une conférence de presse hier.. Il dit avoir appris que le Parlement va clôturer ses travaux à 17 heures. Xavier-Luc Duval a déjà indiqué qu’il y a beaucoup de questions sans réponses, notamment concernant le patient zéro et les vaccins anti-Covid.

Il y a des records dont l'île Maurice pourrait s'en passer. La dernière séance parlementaire de l’année 2020 s’est tenue le 15 décembre et les travaux ajournés au mardi 23 mars 2021.

Le gouvernement s'est offert un sursis avec les sujets d’actualité, notamment Angus Road, l'affaire Kistnen, le scandale pharmaceutique lors du confinement et les turbines de Saint-Louis.

Dans cette ambiance gueule de bois, où le pays se retrouve sur la liste noire de l'Union Européenne, les frontières partiellement fermées en raison de la pandémie de la Covid-19 et une économie à genoux, le chef du gouvernement avait eu le culot de fermer le parlement.

Esseulé par un électorat qui ne veut plus de lui face à une mauvaise gestion des affaires de l'état, la tactique délibérée de Pravind Jugnauth envoie un mauvais signal pour des relations apaisées. Les parlementaires rappelons le, ont eu droit à des congés forcés de près de 3 mois avec la période du premier confinement. Ces mois de vacances payés aux frais des contribuables sont considérés comme une insulte par les Mauriciens. Ils sont très nombreux à se retrouver au chômage ou ayant des difficultés à rembourser leurs emprunts. 

Mardi 23 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.