Menu



Politique

Relance du tourisme à Maurice : Steven Obeegadoo marche à l'aveugle


Rédigé par E. Moris le Samedi 22 Mai 2021



Nilen Vencadasmy et Arvind Bundhun de la MTPA lors d'une réunion  sur la réouverture des frontières.
Nilen Vencadasmy et Arvind Bundhun de la MTPA lors d'une réunion sur la réouverture des frontières.
Des imposteurs ! Steven Obeegadoo propulsé à la tête d'un des piliers de l'économie mauricienne, se retrouve comme Nilen Vencadasmy, le candidat battu aux dernières législatives, nommé comme chairman de la MTPA, qui a fait son entrée dans le palmarès du gaspillage d'argent publique en claquant Rs 381 millions pour 2 minutes de pub par match de Liverpool pendant trois ans, en pleine pandémie.

Nilen Vencadasmy, un imposteur à la tête de la MTPA, à quand le coup de sifflet ?

Le ministre du Tourisme qui gère en sus le portefeuille du Logement, fait ce qu'il sait mieux faire depuis son entrée dans le gouvernement, parler dans le vide pour se donner une certaine importance. Invité sur le plateau d'une radio privée, il a évoqué la réouverture partielle des frontières avec des approximations qui font craindre le pire aux opérateurs.

Opinion : Obeegadoo, le véritable pantin du MSM

Il répète qu’il est très difficile de se projeter dans le futur au vue de la crise sanitaire dans le monde, et Steven Obeegadoo, veut relancer notre secteur du tourisme avec des "consultations" dont personne n'a jamais entendu parlé. 

A ce jour, aucune communication sur les connexions aériennes, les bateaux de croisière, les conditions d’entrées à Maurice, quarantaine sans quarantaine pour les voyageurs vaccinés, la création d'un passeport de vaccination. Rien, juste du rabâchage ! 

Le Premier ministre adjoint et ministre du Tourisme n'en rate pas une pour s'auto-gratuler et flatter le chef du gouvernement. Omettant que depuis la fermeture des frontières "précipitée" au mois de mars 2020, le pays vit en autarcie, créant malaises sociales, récession et restrictions de la liberté de mouvements des citoyens, avec des mesures qualifiées de "sévères", sous le prétexte infantilisant de "protéger" la population, tout en mettant le pays à genou économiquement.

Le business de la quarantaine : « Ou pa gagn drwa rant dan Moris san enn package karanten ». C’est ce qu’avait affirmé  Steven Obeegadoo. En sus des hôtels de 3, 4 et 5 étoiles, imposés par les autorités, les touristes devront débourser une somme de Rs 13 500 comme frais médicaux. Comme une fleur jetée à la tête des Mauriciens, le service médical sera gratuit, pour eux. Et quel service ! 

Conditions de la réouverture : la vaccination 

Selon le No. 2 du gouvernement, des débats sont en cours entourant cette réouverture... « Notre objectif est de vacciner au moins 40 % de la population d’ici fin juillet ». Un chiffre revu à la baisse. La quarantaine obligatoire sera t-elle obligatoire pour les touristes ? L'idée est de garder cette méthode contraignante et coûteuse selon Obeegadoo, car elle marche !

Selon Obeegadoo : « nous sommes le pays le moins à risque par rapport à la Covid-19 ». Qui lui permet d'inventer ce genre de slogan ? Au final, peu importe, l'important est toujours de parler pour ne rien dire. Concernant les aides de l'État sous forme d'assistance à ceux impactés par la pandémie, a toutefois annoncé la couleur, le Wage Assistance Scheme et le Self-Employed Assistance Scheme, qui concernant 52 000 pour un montant de Rs 6 Md, ne pourront perdurer au mois de juillet.

 


Samedi 22 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.