Politique

Réforme électorale : Le MMM s’en prend à Navin Ramgoolam et le PTr

Samedi 15 Septembre 2018

Réforme électorale : Le MMM s’en prend à Navin Ramgoolam et le PTr
«Cheap et démagogique ! » C’est ainsi que Paul Bérenger a qualifié la nouvelle posture de Navin Ramgoolam et du PTr sur la proposition de réforme électorale envisagée par le gouvernement.

Il est très facile de marquer des points dans l’opinion en adoptant ce genre de posture, en déplorant que les leaders politiques auront trop de pouvoirs dans le cadre de la réforme électorale. 

Le leader du MMM a expliqué que la loi prévoit déjà des pouvoirs étendus aux leaders des formations ou alliances. « Qui c’est qui choisit les candidats ? Naturellement, les leaders du parti ou de l’alliance qui a été enregistrée par la Commission électorale. Sous la loi actuellement, les leaders ont le pouvoir de prendre toutes les décisions », a souligné Paul Bérenger. 

Paul Bérenger dit ne pas comprendre la nouvelle posture de Navin Ramgoolam et du PTr car la proposition de réforme actuelle est, sur bien des points, similaire à celle que souhaitait l’alliance PTr-MMM, et préparée « par l’Attorney General de Navin Ramgoolam ».

Les deux ou trois petites différences, a souligné le leader du MMM, concerne le nombre de députés qui seront repêchés et le fait que l’actuel gouvernement voudrait que les élus à la proportionnelle et ceux choisis par les leaders proviennent d’une seule et même liste. Selon la proposition de l’alliance PTr-MMM en 2014, il devait y avoir deux listes séparées. 

Disant se baser sur les déclarations des porte-paroles des formations politiques, Paul Bérenger est inquiet que la réforme que propose le MMM n’obtienne pas la majorité des trois-quarts requise pour pouvoir être adoptée par l’Assemblée nationale. Cela, a-t-il précisé, même si le MMM vote en faveur !

Paul Bérenger aurait souhaité avoir 20 députés additionnels mais 12, dit-il, « c’est mieux que rien »
Il a encore une fois exprimé son désaccord total sur l’organisation d’un nouveau recensement où le critère ethnique sera inclus.

Rédigé par E. Moris le Samedi 15 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.