Menu

Société

Record mondial du plus grand drapeau national flottant humain : Quel est le coût de cet évènement ?


Rédigé par E. Moris le Mardi 24 Janvier 2023

Cet événement organisé par les ministères de l’Éducation, des Arts et de la culture s'est déroulée sous la pluie ce mardi 24 janvier.



@ Ministry of Arts and Cultural Heritage, Mauritius
@ Ministry of Arts and Cultural Heritage, Mauritius
Pour faire plaisir au petit prince du jour, Maurice a battu le record du monde du plus grand drapeau national flottant formé par les humains, dans le cadre du 55e anniversaire de l'indépendance de Maurice. Pour cela, un peu plus de 6 145 collégiens ont battu le record du monde de la «largest human image of a waving national flag», sur la pelouse du stade Anjalay, à Belle-Vue, entrant ainsi dans le Livre Guinness des records. Rappelons que le précédent record est détenu par les Indiens, avec 5 885 participants organisé par l’université de Chandigarh et la NID Foundation en août 2022.

Selon le ministre Teeluck, c'est plus de 4 mois de préparation avec la participation de 170 collèges. Le ministre des Arts et du patrimoine culturel, Avinash Teeluck parle d’un « grand moment de fierté pour l’île Maurice ». De son aveu, il y a une mobilisation de la SMF, de la police et entre autres du ministère de l'éducation. Mais qu'en est-il des dépenses liées à cet évènement ? Quand on aime on ne compte. Mais avec ce gouvernement, bien que cela relève « d’un sens d’appartenance à la patrie» pour paraphraser le Premier ministre, battre le record de l'Université de Chandigarh en Inde qui comptait 5 885 participants en août 2022, a un prix.

Quatre jours de congé forcé pour les élèves en raison du mauvais temps et un jour supplémentaire pour parader sous la pluie...Le "Feel good factor" est en plein expansion.

Le chiffre pour l'organisation de cet évènement qui donne le coup d'envoi d'une série d'activités pour marquer les 55 ans de l'indépendance de Maurice, peut vite grimper. Faudra t-il attendre un rapport de  l'Audit pour avoir une idée de cette nouvelle gabegie en pleine crise sociale et économique ?

Rappelons que le secteur de la Culture fait partie des ministères ayant le plus faible budget. Il est aussi vrai que lorsque les ministres confondent culture et religion, théâtre et temple, il ne faut pas s'attendre à des miracles. En l’absence de fibre culturelle de certains dirigeants propulsés dans ce secteur, les novices en la matière n’ont jamais eu à se frotter avec la culture, sauf pour flatter un électorat. Qui plus est, quand on ne maitrise pas les rouages d’un secteur, les tenants et aboutissants, et qu’on ignore les problèmes du secteur, c’est difficile d’être un bon avocat pour défendre ledit secteur.

Quand Avinash Teeluck fait le parallèle entre le navire qui transportait des esclaves et la situation du gouvernement

Les conséquences sont pourtant dramatiques d'année en année. Le pays ne connait aucun théâtre digne de ce nom, les différents sites sont en rénovation depuis des années, remplissant les poches des petits copains par millions. Les centres de spectacles sont, eux, en berne depuis le premier confinement de mars 2020. Les évènements d'envergure internationales comme le Plwi by Night sont rangés dans les tiroirs. Les artistes-musiciens et promoteurs culturels, sont également des laissés pour compte, ne devenant clairement pas une priorité pour les gouvernants. Pour s’en convaincre, le constat est sans appel, l'Etat a échoué de sauvegarder l’industrie et l'identité culturelle, alors que la culture est l’essence et le sens même de notre vie.

Mardi 24 Janvier 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.