Société

Rapport sur la discrimination raciale : Maurice se fait gronder par l’ONU

Samedi 1 Septembre 2018

Le comité des Nations-Unies pour l’élimination de la discrimination raciale a rendu son rapport sur Maurice. Maurice est égratigné pour une absence d’efforts de garantir l’égalité des chances pour tous.


Rapport sur la discrimination raciale : Maurice se fait gronder par l’ONU
Dans son rapport, cette instance souligne que certains groupes ethniques, dont les créoles, sont stigmatisés et subissent une certaine forme de discrimination dans plusieurs aspects de la vie.

Le comité des Nations-Unies pour l’élimination de la discrimination raciale va jusqu’à souligner que la pauvreté touche majoritaire les créoles et que ces derniers ont un accès limité à l’emploi, les soins de santé et l’éducation.

Pour cet organisme onusien, les créoles « sont désavantagés dans la jouissance des droits humains ». 

Le comité des Nations-Unies pour l’élimination de la discrimination raciale souhaite aussi des statistiques précises sur la répartition ethnique, la répartition socio-économique et par genre de la population mauricienne.

D’autre part, il estime que les créoles, les Chagossiens et les personnes d’origine africaine ne devraient pas être classifiés sous le terme « population générale », mais devraient être considérés comme des catégories distinctes. 

L’instance onusienne estime également que la classification ethnique contenue dans la constitution est dépassée.

En clair, il y a davantage que les quatre groupes ethniques mentionnés : hindou, musulman, sino-mauricien et population générale.

Elle s’inquiète aussi au sujet des nominations effectuées et préconise une révision de l’Equal Opportunities Act.

Rédigé par E. Moris le Samedi 1 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.