Economie

Rapport ESAAMLG : Constat accablant du secteur financier mauricien par rapport au blanchiment et financement du terrorisme

Samedi 22 Septembre 2018

Le rapport de l’Eastern and Southern Africa Anti-Money Laundering Group a été publié cette semaine sur le site de l’organisme. Ce document fait un constat accablant du secteur financier mauricien, surtout par rapport au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme. Un plan d’action est réclamé.

Le rapport reconnait que Maurice figurait parmi les premiers pays africains à adopter une législation pour combattre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais cette loi est aujourd’hui dépassée, compte tenu de l’évolution de ces deux fléaux au fil des années. 

Le rapport ESAAMLG souligne que les banques et les managing companies dans le secteur offshore sont parmi les sociétés qui sont plus fréquemment impliquées dans le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Pour l’organisme africain, ce sont souvent les sociétés qui ont un gros volume d’opération qui sont impliquées, directement ou indirectement, dans ces délits. 

Le rapport déplore le niveau faible de signalement des délits, la « faiblesse » de la Financial Services Commission à contrer ces deux délits et le fait qu’une bonne partie des enquêtes initiées par la Commission anticorruption ne finit pas par un procès. 

ESAAMLG n’est pas satisfait non plus que dans les cas d’évasion fiscale, il n’y a pas d’enquête parallèle pour blanchiment d’argent. Concernant le financement du terrorisme, l’organisme déplore le fait que les sanctions prévues dans nos lois ne sont pas dissuasives. 

En guise de remède, ESAAMLG propose un plan d’action pour contrer le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Celui-ci devra assurer la participation des secteurs public et privé. L’organisme africain propose aussi des amendements à la Financial Intelligence and Anti Money Laundering Act, ainsi qu’un cadre légal pour les managing companies. 

ESAAMLG estime aussi que l’accès à l’information soit facilité et suggère une gestion efficace des cas d’extradition et de blanchiment d’argent par l’Attorney General, ainsi qu’une révision des lois relatives au financement du terrorisme.

Rédigé par Administrateur ZinfosMoris le Samedi 22 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.