Menu


Société

Raouf Gulbul indigné de voir circuler la photo de Yogida Sawmynaden dans le box des accusés


Rédigé par E. Moris le Mardi 12 Janvier 2021



Ce mardi 12 janvier, alors que son client comparaissait pour la deuxième fois, bon gré mal gré dans le box des accusés, l’avocat de Yogida Sawmynaden, Raouf Gulbul, a fait part de son indignation devant la magistrate concernant la circulation de la photo de ce dernier sur les réseaux sociaux.

Il se demande qui a osé prendre une telle photo. Encore un mystère serait-on tenté de lui dire. Car il n’est pas usage de prendre des photos de qui que ce soit à l’intérieur de la cour.

Rama Valayden a, pour sa part, assuré qu’aucun membre de son équipe n’a pris ce cliché de Yogida Sawmynaden. A la sortie de la cour face aux journalistes, Sanjeev Teeluckdarry n'a pas hésité à parler de tactiques dilatoires de Raouf Gulbul pour faire perdre du temps à la cour. 

Rappelons que le jeudi 7 janvier, Me Raouf Gulbul avait fait ressortir si la veuve Simla Kistnen était la « new sherrif in town », sous entendant que la plaignante usurpe le rôle de la police. Mahmad Aleem Bocus, qui représente aussi le ministre Yogida Sawmynaden, a soutenu que l’affidavit juré par la veuve dans l’affaire est comme un « monstre importé du royaume des Avengers ». 

Rappelons que la veuve accuse le ministre du Commerce d’avoir fait une fausse déclaration à la Mauritius Revenue Auhtority. Le ministre aurait déclaré à tort qu’elle a été employée comme Constituency Clerk touchant un salaire mensuel de Rs 15 000.




 



1.Posté par Karo le 12/01/2021 17:49
C est lui qui a autorisé les escadrons de la mort a defiler aux yeux et a la barbe de la police sans que ceux ci ne trouvent ça anormal! Ripou lui aussi!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.