Menu


Politique

Ramjuttun chez l’Alliance Nationale et Dan Baboo chez l’Alliance Morisien


Rédigé par E. Moris le Mardi 29 Octobre 2019



Vous rappelez-vous de Dinesh Ramjuttun ? Celui que Paul Bérenger avait publiquement réprimandé, en 2010, lorsqu’il s’en était pris à Navin Ramgoolam en utilisant des arguments de bas étage…

Dinesh Ramjuttun était alors candidat du MMM face à l’alliance PTr-MSM-PMSD. Ce même Dinesh Ramjuttun roule pour l’Alliance Nationale aujourd’hui.

Il a pris la parole lundi lors d’un congrès à Pointe-aux-Piments, dans la circonscription no 5. Dans les médias, il affirme que son retour sur scène a un objectif : sauver le pays.

Rappelons que c’est pour sauver le pays toujours qu’il s’est déjà retrouvé aux côtés de SAJ pour combattre Ramgoolam et derrière Ramgoolam pour combattre les Jugnauth et même Bérenger.

À se demander s’il ne faudrait pas sauver le pays des politiciens comme Dinesh Ramjuttun ?

D’autant qu’après chaque scrutin, lorsqu’il se trouve du côté du vainqueur, son dû est énorme. Rappelons l’épisode du bail d’un gros lopin de terre qui, selon lui, a toujours été occupé par les Ramjuttun. 

Quelle pourrait être la différence entre Dan Baboo et Dinesh Ramjuttun ? Aux jeux des 7 erreurs, ce serait un winner !

Car celui qui est le whip sortant de l’opposition et dirigeant du PMSD se retrouve aujourd’hui du côté de l’Alliance Morisien, qu’il a combattu depuis des années. «  Il faut donner une nouvelle chance à Pravind Jugnauth », a-t-il déclaré, après sa prise de parole lors d’une réunion à Glen Park lundi.

C’est fou ce qu’un ticket, ou plutôt l’absence d’une investiture, peut amener quelqu’un à faire. Dan Baboo, rappelez-vous, avait dit qu’il avait obtenu une offre de Rs 60 millions pour rester au gouvernement après le départ du PMSD. Il était resté fidèle aux bleus. Mais force est de constater que l’Alliance Morisien s’attache ses services pour pas un sou…


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.