Menu


Politique

Ramgoolam soutient que des discussions ont déjà eu lieu entre le MSM et Paul Bérenger


Rédigé par E. Moris le Lundi 4 Novembre 2019



Ce lundi 4 novembre, à Grand-Bois et Curepipe, et à trois jours du scrutin, Navin Ramgoolam leader de l'Alliance Nationale a pris plaisir a énuméré les scandales du gouvernement sortant.

Il faut dire que ce ne sont pas les "gate" qui manquent entre Serenitygate, Sherrygate, BAIgate, Medpoint, l’affaire des billets de Rs 20 avec l'effigie de Lady Sarojini, épouse de Sir Aneerood Jugnauth.

Il a aussi fait mention de Raouf Gulbul, campaign manager du MSM, épinglé dans le rapport de la Commission d’enquête sur la drogue qui selon lui, pourrait occuper un poste de haute responsabilité sous un éventuel gouvernement MSM/ML.

Le bookmaker, récent propriétaire de journaux pro-MSM et de propagande, Jean-Michel Lee Shim a aussi été pris pour cible : “Saki pe ris di fil par deryer, se lakwizinn ek Lee Shim”.

Pour le leader du Ptr il ne fait aucun doute que le candidat Renganaden Padayachy, ex First Deputy Governor de la BoM serait à l'origine de puiser les réserves de la Banque de Maurice.

Selon le leader travailliste, des discussions à l’initiative de Pravind Jugnauth ont déjà eu lieu entre le MSM et Paul Bérenger. Il a exhorté l'assistance de ne pas laisser Bérenger de devenir Premier ministre.

«Mo bizin troi candida elu ici. Bizin vot blok. Pa coupé transé. Vot avec ou linteligens.»

L'ancien Premier ministre affirme que le MMM donnera une consigne de vote, à la circonscription n°10, Grande-Rivière-Sud-Est – Montagne-Blanche, en faveur de Vikram Hurdoyal. 

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.