Menu

Politique

Ramgoolam retire sa pétition électorale et Jugnauth jubile


Rédigé par E. Moris le Vendredi 7 Octobre 2022



Le Premier ministre, qui était de sortie à Ébène, n'a pas boudé son plaisir hier pour commenter la décision du leader du PTr d'annoncer le retrait prochain de sa pétition électorale.

Il s'attendait à une question sur le sujet. Il la voulait presque. Pour lui, cette décision  n'est pas surprenante. Il a dénoncé la démarche de Navin Ramgoolam et de l'opposition. Il a souligné que, pour lui, cela n'avait aucune chance d'aboutir. Et le Premier ministre d'accuser le leader du PTr d'être un poltron, un « capon ».

À plusieurs reprises, il a utilisé ce terme. Pour Pravind Jugnauth, contrairement à lui, qui s'est rendu dans le box des accusés afin de témoigner et subir un contre-interrogatoire, Navin Ramgoolam « a eu peur d'entrer dans le box ». Il dit laisser au leader des rouges d'aller de l'avant avec « sa politique de capon et de démagogie ». Mais Pravind Jugnauth a aussi dénoncé l'opposition pour avoir, il l'a fait à chaque rejet d'une pétition élection, traîné certaines institutions dans la boue. Il semble que, pour lui, c'est le plus grand crime commis par Navin Ramgoolam et l'opposition dans son ensemble. « Ils ont fait systématiquement campagne pour saper la confiance de la population dans les institutions », a-t-il déclaré. Et de déplorer que le bureau du commissaire électorale et la Commission électorale aient été entâchées par la campagne de l'opposition. Alors que ces institutions, selon Pravind Jugnauth, ont atteint un tel niveau que les pays du monde entier parlent de Maurice en des termes flatteurs.

Vendredi 7 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.