Politique

Ramgoolam ou un système en héritage

Samedi 21 Septembre 2019

Nana Mouskouri chantait « L’amour en héritage ». Le leader du PTr, pour sa part, aurait pu entonner « Un nouveau système en héritage ».

C’est ce qu’il voudrait léguer à la population, à en croire ses propos lors d’une réunion de son parti hier à Rivière-du-Rempart. Il s’est longuement attardé sur sa « politique de rupture », indiquant que beaucoup peuvent promettre qu’ils vont changer la vie de la population mais que lui veut laisser quelque chose en héritage.

« J’ai été Premier ministre et j’ai fonctionné dans un système, qui fait que les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres. Si on ne change pas ce système, rien ne changera », a-t-il déclaré, tout en demandant à l’assistance de ne pas « voter communal » et de ne pas « voter castéiste », mais de « voter mauricien ».

Pour lui, c’est l’heure de donner une correction au gouvernement. Il a aussi indiqué qu’il est temps d’arrêter avec cette affaire de backing pour obtenir un boulot. Il a aussi tiré à boulets rouges sur « la kwisinn » du gouvernement.

Rédigé par E. Moris le Samedi 21 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.