Menu


Politique

Ramgoolam et Duval font taire les rumeurs de « l'éclatement de l'Alliance Nationale »


Rédigé par E. Moris le Samedi 23 Novembre 2019



C'est côte à côte que le leader du Parti travailliste Navin Ramgoolam et Xavier Duval leader du PMSD ont visité hier après-midi, samedi 23 Novembre les sinistrés de Baie du Tombeau dont leurs maisons avaient été ravagés par un incendie le 21 novembre.

Alors que Steven Obeegadoo, tout nouveau ministre des Terres et du Logement avait affirmé en conférence de presse de « l'éclatement de l'Alliance Nationale », actée par le fait que les députés du PTr et ceux du PMSD s'assoient en deux blocs distincts au Parlement.
 
Obeegadoo devant le logo du MSM

Il a aussi dénoncé les « mauvais perdants » qui « ternissent » l’image du pays avec leurs déclarations concernant les irrégularités électorales.

Xavier Duval a souhaité lui donner la réplique : « (…) Bann morisien pou gagn sok kan ban documan la pou sorti ». 

Le leader du PMSD s'est également expliqué quand au choix que les députés soient assis ensemble : «Je préfère que les députés du PMSD soient assis ensemble pour pouvoir se concerter et travailler ensemble. Li pa ve dir ki l’Alliance Nationale pa pe fonctionne».

A la suite d'une visite dans différents centres communautaires de Baie-du-Tombeau, St-Malo et Cité-Roma qui abritent les sinistrés, Xavier Duval de déclarer que les sinistrés «vivent dans des conditions inhumaines». 
 
Navin Ramgoolam est allé dans le même sens en déclarant pour sa part : «Je ne blâme pas le gouvernement pour l’incendie, mais la manière dont il gère le problème». 

Le député travailliste de la circonscription No 5 (Triolet / Pamplemousses) Rajiv Woochit était en leurs compagnie ainsi que Rajen Seetohul et Robin Soonarain les deux colistiers du député Woochit. Egalement présente, Aurore Perraud et Mario Cangy 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.