Menu


Politique

Ramgoolam à P. Jugnauth sur la commission de la drogue : «Kan ou fouy trou pou ou kamarad, ou tom ladan ou mem.»


Rédigé par E. Moris le Mercredi 1 Août 2018



Ramgoolam à P. Jugnauth sur la commission de la drogue :  «Kan ou fouy trou pou ou kamarad, ou tom ladan ou mem.»
Il y a quatre jours, le Premier ministre avait pris pour exemple sa gestion du rapport Lam Shang Leen, pour démontrer sa détermination à poursuivre son combat contre la mafia de la drogue.

Il avait été très critique envers l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam.

« Qui peut remettre en doute ma volonté de combattre le trafic de drogue? », « Dans le passé, nous avons demandé à l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, d’instituer une commission sur le trafic de drogue. Mais rien n’a été fait en ce sens ».

 Li’nn banaliz sa ek li’nn dir péna nésésité. 

« J’ai eu le courage de publier le rapport de la commission enquête sur le trafic de drogue »

Le chef du gouvernement s’était enorgueillit du fait que depuis que l’alliance Lepep est au pouvoir, les saisies se multiplient. «Sa kantité sézi-la rékor.»

Pour lui, c'est sous l’ère travailliste que la mafia de la drogue a été tolérée.

Il avait fait des menaces à peine voilée :  «en temps et lieu, pou éna enkor kitsoz pou bizin dir».

Ce mercredi 1 et août, Navin Ramgoolam répondait à la presse à l’issue d’une audience,  dans le cadre du procès qui lui est intenté dans l’affaire Roches-Noires.

«Le rapport Lam Shang Leen ne pourra pas finir dans un tiroir, les conclusions  sont accablantes. Tous ceux qui y sont cités sont des proches du MSM».

 «Kan ou fouy trou pou ou kamarad, ou tom ladan ou mem.» 

Il en a profiter pour saluer les questions «pertinentes» de Xavier Duval concernant le ministre Sudhir Sesungkur.

Dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Roches-Noires, les trois dépositions de Navin Ramgoolam sont irrecevables c'est ce que soutient son homme de loi, Me Gavin Glover, SC. t en cour intermédiaire.

La police n’aurait pas respecté le Judge’s rule 3(b) et a donc outrepassé ses droits au cours de l’enquête en 2015.

La règle 3 du Judge’s rule stipule que si le suspect a complété sa déposition, l’enquêteur peut poser des questions supplémentaires, mais uniquement pour éclaircir certains points et non poser de nouvelles questions.

Une décision est attendue le 17 octobre.

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.