Menu

Politique

Rama Valayden réclame un « face à face » avec le Premier ministre en promettant « d’autres révélations »


Rédigé par E. Moris le Vendredi 17 Juin 2022

Encore une conférence de presse direz-vous ! Mais celle-ci est particulièrement savoureuse. Son nom cité lors de la Private Notice Question par le Premier ministre, concernant la clé USB contenant des vidéos des scènes de torture, Rama Valayden a souhaité rétablir sa vérité. En très grande forme, l'avocat n'a pas mâché ses mots envers le Premier ministre.



Rappelons que Pravind Jugnauth s'est interrogé à l'assemblée : « Pourquoi l’homme de loi qu’est Rama Valayden ne savait pas que c’est auprès de l’IPCC qu’il aurait fallu porter plainte ? Pourquoi il n’a rien fait en ne voyant rien après 1 mois, 3 mois, 2 ans ? A-t-il fallu attendre Bruneau Laurette pour enquêter sur ces cas ? » La réplique ne s'est pas faite attendre. « Enn Premier ministre ki dire ki li avocat mais zamais linn gagne enn case, zamais linn rentre dans station de police sauf dans cadre Icac, zamais ine fer case pro bono,  enn Premier ministre kinn gagne so premier larzen parski so papa ti Premier ministre...»

 

Remonté comme un coucou, Rama Valayden reproche au Premier ministre de lui faire la leçon sur son métier d'avocat, alors que ce dernier, selon les dires de Valayden n'a jamais eu de cas au Privy Council, en cour suprême ou en cours intermédiaire. Le ton était donné.

« Cosmetic barrister», « Premier ministre capon», « espèce de petit batiara», « impotent», « criminel», « voleur»  ...

A l'attention de « l'espèce petit batiara », dixit Rama Valayden, ce dernier rappelle avoir sollicité l’ancien commissaire de police, Khemraj Servansing, le 29 décembre 2020, pour lui remettre une clé USB contenant les brutalités policières. « Le commissaire de police de l’époque nous avait fait comprendre qu’il voulait sortir par la grande porte. En aparté, je lui avais remis une clé USB contenant des images dégradantes pour le pays.»

Le 30 décembre, Rama Valayden s’était rendu aux Casernes centrales afin de remettre la clé USB à l’inspecteur Shiva Coothen. « Le 14 janvier 2021, la police était venue me voir à mon bureau en réclamant de révéler mes sources. Chose que j’ai refusé », et comme preuve, une ‘Occurrence Book entry’ avait été enregistrée au CID, qui se lit comme suit: « CID went to the office of Mr. Rama Valayden and asked him for the sources of his information which he is declined to give. But Mr. Valayden gave us additional information about the photos and the dvd ». 

 

Rama Valayden a de nouveau évoqué un deuxième escadron de la mort dans le pays, impliquant certains policiers. Rama Valayden a aussi allégué que des policiers ont tué la sœur de Marcelin Humbert déclarée morte de Covid-19, en déguisant le meurtre. Rappelons que la victime a été arrêtée pour trafic de drogue par l’ADSU de Rose-Hill, le 28 janvier 2022, et placée en détention à la prison de Beau-Bassin le 29 janvier. Anielle Humbert est décédée le 22 février à l’hôpital de Candos, après avoir été testée positive à la Covid-19 officiellement. Les images diffusées lors de la conférence de presse par Rama Valayden, montrent la victime avec des blessures importantes sur le corps.

Autre information à retenir, selon Rama Valayden, le parrain des jeux, Jean Michel Lee Shim aura des contrats dans la culture de cannabis à Maurice et donnera un coup de main au gouvernement dans des logements sociaux.

Vendredi 17 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.