Menu

Société

Rama Valayden propose une démission simultanée de l'opposition et à la désobéissance civile


Rédigé par E. Moris le Samedi 10 Avril 2021



Les leaders de l'opposition ont-ils entendu l'appel de Rama Valayden ? Chose surprenante, 24 heures après la proposition faite par l'avocat Rama Valayden c'est un silence assourdissant auprès des personnes concernées.

Dans une vidéo partagée sur sa page Facebook dans la soirée de vendredi, Rama Valayden est revenu sur l'expulsion des députés de l'opposition par le Speaker de l'assemblée nationale et les motions présentées par le Premier ministre demandant que Paul Bérenger, Rajesh Bhagwan et Arvin Boolell soient suspendus pour la séance du jour et pendant tout ce qui reste de la session. C’est-à-dire toutes les séances qui auront lieu jusqu’aux prochaines législatives, à moins que les trois ne présentent des excuses inconditionnelles alors qu'ils n'ont pas outrepassé leurs droits en posant des questions légitimes.

En voulant protéger un nominé politique en la personne de Showkatally Soodhun sous prétexte d'éviter de ternir la réputation diplomatique de Maurice à l'étranger, c'est tout le contraire qui s'est produit. Le Speaker de l'Assemblée, Sooroojdev Phookeer, un nominé et agent politique du régime au pouvoir a crée un précédent politique au sein de la démocratie.

"Kestion to pa capav pose dans l'assemblée, b ki to ale fer? Comic?"

De ce fait, le parlement est devenu une véritable mascarade. Rama Valayden approuve le leader du MMM, Paul Bérenger et son refus de s'excuser. Il propose que l'opposition démissionne en bloc afin de redonner aux Mauriciens leur dignité, en créant des conditions pou "marie pike" et "fou enn bate condire" dans les élections à Pravind Jugnauth. Pour cela, selon lui, la condition sinequanone, il faudrait que les leaders respectifs cèdent leur place, même suggère t-il, ne voulant froisser personne, en offrant la place aux fils et filles de...

Il propose également que durant cette période de confinement, toute l'opposition prépare les Mauriciens à la désobéissance civile avec des actions de non-violence. Pas forcément selon sa vision, de manifester dans la rue mais de rester confiné chez soi durant une journée. Pour cela il faut un débat. Il se propose de jouer le rôle de coordonnateur et de rassembler tout le monde.

Badhain victime d'une agression en bande organisée par les dirigeants de l'opposition

Rappelons que le 3 octobre 2020, Roshi Badhain avait fait une proposition similaire de démission simultanée de l'opposition. Xavier-Luc Duval, Navin Ramgoolam, Paul Bérenger et Arvind Boolell, dans une opposition unie, se sont tour à tour attaqués à Roshi Bhadain, en qualifiant son appel de démissionner « d’irréfléchis » et de « mal inspirés » et « dangereux ». Paul Bérenger, quant à lui, ne s’est pas privé pour sortir le bazooka. « Avec ses propos, il a tenté de faire accroire que nous, députés de l’opposition, sommes attachés à nos sièges et que nous sommes des jouisseurs », a-t-il déclaré de sa voix de stentor. Avant d’accuser Bhadain d’avoir tenu des propos dangereux ! 

Que décideront les différents leaders de l'opposition après l'appel de Rama Valayden ? Oseront-ils le traiter de tous les noms ? Affaire à suivre...

Samedi 10 Avril 2021


1.Posté par KIPKA le 11/04/2021 10:53
.....Que ce soit entendu,ou non....ca ne changera pas.........un moment donne,le Peuple se prendra en mains,et on l'aura,cette desobeissance civile.......

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.