Menu


Un autre regard

Rama Valayden à Jagutpal : "aret coze napa, si pas conner ki pou coze"


Rédigé par E. Moris le Lundi 7 Décembre 2020



Le décès suspecte de l’activiste MSM, proche de Yogida Sawmynaden : Soopramanien Kistnen est au coeur de l'actualité. Et pour cause, cette enquête policière bâclées au vue des nouveaux éléments "troublants" apportés par sa veuve et ses avocats ont de quoi faire réfléchir.

Invité à réagir dans l'affaire Kistnen sur un plateau radio, Rama Valayden n'a pas hésité à donner la réplique au ministre de la Santé Kailesh Jagutpal.

Jagutpal participait à un atelier de travail organisé par la Nursing Association ce lundi, il accuse les autres d’inventer des conneries. Du moins dans l’affaire Kistnen, qui est en passe de devenir l’affaire Sawmynaden. « C’est l’opposition qui est en train d’inventer des conneries. La population ne doit pas se laisser berner ». Pour lui, son collègue Yogida Sawmynaden va s’expliquer, il va convaincre la population et les vaches seront bien gardées. 

Murvind Beetun qui recevait Me. Khushal Lobine sur Top fm a donné la parole à Rama Valayden.

Ce dernier a expliqué pourquoi il communiquait autant sur cette affaire. Selon lui, il y  a une volonté politique pour dire que c'est de la démagogie. Alors que cette affaire aurait une dimension financière liée à la mafia.

Il invite Jagutpal dans cette affaire où il y a mort d'homme de ne pas "coze napa, kan pas conner, preferable  pas cozer pour dire napa". A moins que pour ce dernier ce n'est pas important. Toujours selon l'avocat, des développements de taille sont attendues ce mardi.

Affaire Kistnen : des palabres selon Bobby Hureeram



1.Posté par KIPKA le 08/12/2020 15:08
Le Ministre de la Sante ne saurait meme pas faire la difference entre une maladie,et un crime......tout pour couvrir ce qu'on peut appeler "la Mafia".........

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.