Menu


Politique

Rajesh Bhagwan se fait expulser par le Speaker de l’Assemblée nationale : « Pa tous mwa »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 11 Juin 2020



Encore une fois, Sooroojdev Phokeer aura été un arbitre très impartial des débats. On ne compte plus les fois où il a réprimandé Arvin Boolell, lui demandant d’écouter le Premier ministre.

Il lui tenait tellement à cœur que le leader de l’opposition écoute le Premier ministre qu’il a, à maintes reprises, interrompu le Premier ministre. Pravind Jugnauth a même failli perdre son calme. Sur le plan de l’ambiance, l’opposition s’en est donnée à cœur joie.

L’ambiance est à mettre à son compte, surtout lorsque le leader de l’opposition a déclaré qu’il sait qui est l’intermédiaire et qui a empoché l’argent de la corruption.

Mais le Speaker a aussi eu un accrochage à un certain moment avec Rajesh Bhagwan. On a cru le pire lorsque le Speaker s’est mis debout et a commencé à crier sur le député mauve qui répliquait.

Néanmoins, malgré son surnom de bulldozer, en termes de voltage au niveau vocal, Rajesh Bhagwan n’en mène pas large vis-à-vis de Sooroojdev Phokeer.

Il faut le reconnaître ! Même Gilbert Bécaud, surnommé l’homme aux cent mille volts pâlit ! L’accrochage entre le député mauve et le Speaker a débouché sur l’expulsion de Rajesh Bhagwan, qui a cependant fait son show devant le Sergeant-at-Arms avant de sortir de l’hémicycle.

Au sein de l’opposition, certains ont demandé un walkout, mais les différents leaders, dont Paul Bérenger, a dit non. Et pour cause ! L’opposition a coincé Ivan Collendavelloo. Par la suite, le Speaker a suspendu la séance pendant quelques minutes.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.