Menu

Régions Océan Indien

Racisme : Mahé de Labourdonnais dans le viseur des militants à La Réunion


Rédigé par E. Moris le Mercredi 10 Juin 2020

Des associations et des militants Réunionnais considèrent que la statue de Mahé Labourdonnais n'a plus sa place devant la préfecture.



@tikreol.re
@tikreol.re
La mort de l'américain George Floyd (homme de couleur décédé le 25 mai dernier après son arrestation par un policier blanc) a été le déclencheur d'une prise de conscience collective planétaire et a provoqué de larges mobilisations antiracistes à travers la planète.

 A La Réunion, les militants appellent au remplacement de la statue du gouverneur des Mascareignes au 18ème siècle, Mahé de La Bourdonnais à Saint-Denis, rapporte la presse réunionnaise.

Depuis la loi du 21 mai 2001 dite "loi Taubira", la traite et l'esclavage sont officiellement reconnus crimes contre l'humanité. Or, Mahé de La Bourdonnais, gouverneur des Mascareignes au XVIIIème siècle, a activement participé à ces crimes :

- par la chasse aux marrons, le commerce d'esclaves, l'utilisation des esclaves pour des constructions publiques

A l'époque, l'esclavage n'était pas un crime, il était non seulement légal, mais était surtout le socle de l'économie coloniale réunionnaise, jusqu'à son remplacement progressif par l'engagisme. Aujourd'hui, l'esclavage étant officiellement reconnu en tant que crime contre l'humanité (et même s'il ne l'était pas), doit-on accepter que ce gouverneur ait toujours sa statue fièrement installée devant la préfecture s'interroge les Réunionnais ?

Des statues à l'effigie d'esclavagistes tombent pour condamner le racisme.

En Martinique, deux statues de Victor Schoelcher (à qui on repproche son colonialisme) avaient déjà été détruites le 22 mai, jour de la commémoration de l'abolition de l'esclavage dans l'île. En Angleterre , à Bristol, la statue d'un marchand d'esclave à Bristol, érigée en 1895 d'Edward Colston a été arrachée de son piédestal dimanche, par un groupe de manifestants. Ils l'ont ensuite piétinée et jetée dans le port fluvial.

En Belgique, une statue de l'ancien roi Belge Léopold II a été dégradée, dans le jardin du Musée de l'Afrique à Tervuren. Léopold II est critiqué pour son règne de terreur au Congo au XIXe siècle, alors que ce territoire lui appartenait personnellement. Après avoir été vandalisée elle aussi, une statue de l'ex-roi controversé a été retirée à Anvers, elle devrait être transférée dans un musée.

Mercredi 10 Juin 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.