Edito de Moris

Quelques lignes avant la nouvelle année...

Lundi 24 Décembre 2018

Alors que 2018 s’achève, Zinfos Moris vous propose le dernier édito de l'année. Une sorte de trêve des confiseurs avant la rentrée qui s'annonce intense, avec un agenda judiciaire des plus intéressants.

Effectivement entre tous ceux qui sont empêtrés dans les démêlés judiciaires et non pas des moindres, le Premier ministre himself a rendez-vous avec le Privy Council qui statuera enfin sur son sort concernant l'affaire Medpoint début janvier.

On a aussi les familiers du genre, l'ex Premier ministre qui sillonne les couloirs du judiciaire avec une certaine habitude vue tous les procès qu'on lui a collé aux basques. Les ex ministres qui malgré le fait d'être "sereins", ont vu leurs ambitions politiques s'arrêter en plein vol, épinglés par des commissions d'enquête et forcés à faire une pause alors que l'échéance électorale approche. L'ex Présidente de la République dont les "Secrets du Château de Réduit" avec l'enquête sur la commission d'enquête passionne les petits et les plus grands... on a franchement de quoi s'amuser en 2019 même si nos parlementaires sont en vacances jusqu'à la fin du mois de mars !

Pour l'heure, loin des prises d'otage de mauvaise foi entre résolutions et promesses impossibles à tenir et ces vœux, pour peu qu’ils se réalisent, La Rédaction partagera avec vous durant cette période festive, des articles tout au long de vos vacances de fin d’année. L'occasion de lire ou relire les articles que vous avez particulièrement aimés.

Nous profitons pour remercier nos lecteurs, vous êtes de plus en plus nombreux à visiter notre site. Nos blogueurs qui depuis le début ont fait confiance à Zinfos Moris et proposent des articles de qualité qui amènent à la réflexion et au débat. Tous ceux que nous accueillons avec un choix éditorial assumé : le droit de la liberté d'expression et d'informations que les journalistes réclament sans cesse...et à juste titre ! le caricaturiste Kok dessin qui nous régale chaque jour avec ses coups de crayons de couleurs, la colonne vertébrale de notre journal en ligne. Nos détracteurs, bien souvent agacés de notre liberté de ton -qu'ils n'ont pas- et qui mènent campagne pour nous discréditer, quitte à en faire une obsession maladive ou se rendre ridicule. Croyez le, eux, nous les chérissons en cette période de Noël, plus que les autres. 

7 mois d'existence, 7 mois où jour et nuit sans compter les heures, nous essayons de vous offrir l'actualité mauricienne sans annonceurs (pour l'heure), sans contenu sponsorisé, sans le financement occultes des partis ou actionnaires politiques, ou des associations socio culturelles. Nous n'achetons pas les 'likes" et nous ne sponsorisons pas nos publications sur Facebook. Tout comme il n'y pas de "star system" ou "vedette de l'info". L'anonymat des collaborateurs privilégie la qualité du contenu que la forme.

De l'avis de tous, Zinfos Moris a apporté un ton et un style dans le paysage médiatique mauricien. On peut aimer ou pas, mais vous avez désormais le choix. Notre existence tient du fait uniquement de votre confiance. 

Bonnes fêtes. Amizé. Dansé. Boire sans abizé ! 

La Rédaction.

Rédigé par E. Moris le Lundi 24 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.