Economie

Quelques grandes mesures du Budget 2019-2020

Lundi 10 Juin 2019

Il s’agit d’un budget qui va plaire à tout le monde. Certains diront électoraliste ! N’empêche qu’il contient pas mal de mesures populaires. 

Celles qui concernent la population dans son ensemble, notons la baisse des prix de l’essence, du diesel et du gaz ménager. Ainsi, dès demain, le prix de l’essence passe de Rs 47 à Rs 44 alors que celui du diesel passe de Rs 38 à Rs 35. Le prix du cylindre de 12 kilos du gaz ménager baisse par Rs 30. Il passe de Rs 240 à Rs 210. 

Pravind Jugnauth a aussi annoncé que le 9 septembre sera décrété jour férié afin d’accueillir comme il se doit le pape François. 

Le Budget 2019-2020 contient aussi quelques mesures à l’intention des fonctionnaires. Il ne faut à l’approche des élections. Ainsi, en attendant la publication du rapport du Pay Research Bureau, tous les employés de la fonction publique vont recevoir une allocation mensuelle temporaire de Rs 1 000 à partir de janvier 2020. 

De plus, une somme de Rs 200 millions ont été prévues pour la mise sur pied d’un système d’assurance médicale pour la fonction publique. Le gouvernement va payer la prise de ceux percevant un salaire inférieur à Rs 10 000. Pour les autres, l’État va payer 50 % de la prime. 

Les personnes âgées pourraient être déçues. Le montant de la pension de vieillesse n’augmente que de Rs 500. Elle passe de Rs 6 210 à Rs 6 710. La Carer’s Allowance aussi augmente par Rs 500, passant de Rs 3 000 à Rs 3 500. Selon le Premier ministre, 23 000 personnes seraient concernées. 

Rappelons aussi que le seuil d’exemption fiscale pour les différentes catégories augmente également. Pour un individu qui n’a aucun dépendant ainsi que celui avec un dépendant, le seuil augmente de Rs 5 000. Pour celui avec deux dépendants, l’augmentation est de Rs 20 000. Elle est de Rs 25 000 et de Rs 45 000 pour la personne avec trois et quatre dépendants respectivement.

Rédigé par E. Moris le Lundi 10 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.