Menu



Société

Quelles sont les fameuses preuves fournies par Ramsurrun ?


Rédigé par E. Moris le Mercredi 7 Octobre 2020



Entendu hier par Sandrine Valère, secrétaire permanent au ministère des TIC, qui préside l’enquête sur l’altercation de 2018, Anooj Ramsurrun aurait soumis des preuves pour soutenir sa version. C’est ce que soutient son avocat, Me Avineshwar Dayal.

Quelles seraient ces fameuses preuves ? En tout cas, l’avocat s’est aussi demandé qui est Paul Lismore et quel lien aurait ce personnage avec Shiam Persand. 

Tout laisse croire que les ‘preuves’ fournies par Anooj Ramsurrun pourraient porter un coup à la crédibilité de Shiam Persand. Elles auraient trait à plusieurs allégations de harcèlement sexuel déposées par des employées de la station de radiotélévision nationale contre le réalisateur. Nous le disions dans un précédent article. L’altercation entre les deux hommes aurait un lien avec une allégation de harcèlement sexuel portée par la présentatrice Clara Mootoosamy. C’est ce que soutient le clan Ramsurrun, qui affirme que Shiam Persand voulait qu’Anooj Ramsurrun intervienne pour le tirer d’affaire. 

Est-ce que Anooj Ramsurrun a déclaré à Sandrine Valère hier. Ce ne serait pas étonnant. En tout cas, d’autres allégations du même ordre auraient été évoquées. Car, selon les bruits de couloir, Shiam Persand se prenait pour un Dom Juan et pensait qu’il était irrésistible. Beaucoup estiment qu’il était un bon technicien mais un véritable goujat. 

Mais les preuves sont si sérieuses que le conseil d’administration de la MBC s’est réuni, le même jour, pour discuter de ces allégations. Une autre réunion est prévue ce mercredi et il n’est pas improbable qu’un comité soit institué pour écouter les explications de Shiam Persand. Et il serait appelé à step down en attendant la fin de l’enquête.

Mercredi 7 Octobre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.