Menu



Politique

Quant Pravind Jugnauth joue à la rivalité avec Ramgoolam et le PTr


Rédigé par E. Moris le Mercredi 24 Novembre 2021



À deux reprises, Pravind Jugnauth s’est comparé à Navin Ramgoolam et le gouvernement MSM à celui du gouvernement PTr. D’abord, sur Ken Arian. Évoquant le fait que son petit mignon siège sur Airports Holdings Ltd mais qu’il est aussi le président des cinq subsidiaires de l’organisme, Pravind Jugnauth a fait référence à Iqbal Mallam Hasham.

« N’y avait-il aucun problème de gouvernance lorsque Iqbal Mallam-Hassam cumulait plus de 26 nominations ? » Voilà ce qu’il a répondu. Il n’a rien compris. Ce n’est pas parce que c’était mal dans le passé qu’on peut se permettre de le faire aujourd’hui. Maintenant, tout le monde peut s’interroger sur le fait qu’Iqbal Mallam-Hasham était le petit mignon de Ramgoolam. 

Sur le nombre de ses conseillers aussi, Pravind Jugnauth a fait la même réflexion. « J’en ai 14. Navin Ramgoolam en avait 21 et Paul Bérenger 20 », a déclaré Pravind Jugnauth. « Ils en ont une plus grosse que moi », aurait-il encore pu dire. Mais encore une fois, ce n’est pas la question. Ce n’est pas parce que Navin et Paul en avait au moins 20 que Pravind doit en faire autant. Mais pour une fois, tous les Premiers ministres ont cette réponse lorsqu’une question leur est posée concernant le nombre de conseillers. Même si Pravind Jugnauth omet une chose. Beaucoup de conseillers en communication, qui travaillent pour lui, opère au Government Information Service.

Mercredi 24 Novembre 2021


1.Posté par Caro le 24/11/2021 11:47
Je pense aussi que jugnaute en a une de toute petite, voire ridicule!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.