Menu



Justice

Quand un chef juge porte plainte contre une présidente du Bar Council


Rédigé par E. Moris le Vendredi 1 Mai 2020



Entre le no 1 du judiciaire et le barreau mauricien, les relations ne sont pas au beau fixe.

Mercredi, le chef juge a porté plainte contre la présidente du Bar Council. Ce dont Eddy Balancy reproche à Me Narghis Bundhun, ce sont des propos tenus lors d’un sujet du journal télévisé de lundi. 

Nul besoin de dire que les deux sont des fortes têtes, avec des caractères bien trempé ! Ce qui fait que cette affaire risque de très mal se terminer. 

Le sujet avait trait à l’affaire Sowkhee contre le commissaire de police. Me Narghis Bundhun était invitée à commenter le dénouement, positif pour les hommes de loi qui n’auront plus l’obligation d’avoir un mémo de la police pour circuler. Mais les audiences ont été marquées par les échanges violents entre Eddy Balancy et Me Yvan Jean Louis, du parquet, qui représentait le commissaire de police. 

Me Bundhun a pris faits et cause pour Me Jean Louis dans sa déclaration. Elle a indiqué que les avocats ne viennent pas en cour pour se faire insulter par les juges et magistrats. Elle a dit qu’elle appréciait le fait que l’avocat ait gardé son sang-froid, tout en précisant que le respect, la courtoisie et la sérénité doivent être de mise dans une cour de justice. 

Eddy Balancy n’a pas apprécié ces propos. Il a convoqué les représentants du Bar Council à deux reprises (mardi et mercredi). Mais un seul invité s’est pointé mardi. Mercredi, personne n’a répondu à son invitation. Il a donc porté plainte.

Vendredi 1 Mai 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.