Menu


Société

Quand l’Icac donne des exemples de corruption alléguée


Rédigé par E. Moris le Samedi 21 Novembre 2020



C’est une partie très intéressante du rapport annuel de l’Icac. Plusieurs exemples de pratiques douteuses, frisant la corruption, ont été donnés dans le rapport annuel de l’Icac.

L’organisme évoque notamment des médecins qui seraient de mèche avec des fournisseurs d’équipements utilisées en cardiologie. Apparemment, grâce à ces médecins, le ministère de la Santé a déboursé Rs 80 000 pour chaque équipement alors que le même peut être obtenu pour Rs 30 000 dans le privé.

L’Icac soutient que pour l’année 2018-2019, elle a envoyé 59 dossiers au bureau du Directeur des poursuites publiques qui a classé 31 d’entre eux. L’Icac a aussi gagné huit affaires devant la cour intermédiaire, mais en a perdu neuf. Dix personnes ont été condamnées.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.